Irma: les dégâts matériels "déjà importants" indique Annick Girardin, ministre des Outre-mer

cyclones
Saint-Barthémy
Les dégâts matériels provoqués par l'ouragan Irma qui a frappé mercredi les îles Saint-Barthélémy et Saint-Martin apparaissent "déjà importants", a déclaré Annick Girardin, la ministre des Outre-mer.
S'exprimant à la sortie du Conseil des ministres, la ministre a évoqué des "toitures arrachées" par le passage de l'ouragan de catégorie 5, notamment à la préfecture.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a précisé que le toit de la préfecture s'était "envolé". Le personnel s'est "réfugié dans l'ancienne préfecture", a-t-il ajouté.

"Nous sommes mobilisés pour agir très, très vite"

"Nous avons peu d'informations", a précisé le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, en soulignant que ces rares informations étaient "extrêmement alarmantes". L'oeil du cyclone, d'environ 50 km de diamètre, est resté environ 1h30 sur Saint-Barthélémy et a ensuite touché Saint Martin. Ces deux Iles du Nord avaient été placées dans la nuit en alerte violette, avec confinement des populations. Mais Annick Girardin a indiqué qu'il y avait "beaucoup à craindre" pour les quelque 7.000 personnes ayant "malheureusement" refusé de se mettre à l'abri.

"Nous sommes mobilisés pour agir très, très vite", a précisé Mme Girardin. Paris a activé la cellule interministérielle de crise, une soixantaine de professionnels de la sécurité civile ont été envoyés en renfort dans les deux îles de Saint-Barthélémy et Saint-Martin.

Voici les premières photos des dégâts constatés à Saint-Barthélémy: 

Saint-Barthélémy
Saint-Barthélémy
Une maison dévastée à Saint-Barthélémy ©DR
Saint-Barthélémy
Saint-Barthélémy
Saint-Barthélémy