Jaylen Hoard, le Martiniquais qui fait son trou en NBA

basket-ball
Jaylen Hoard
Jaylen Hoard, le 29 août 2020, sous le maillot de Portland, face aux Los Angeles Lakers ©Kevin C. Cox / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Son nom ne vous dit pas encore grand-chose ! Mais Jaylen Hoard fait son trou en NBA. D’originaire martiniquaise par sa mère, il est titulaire d’un contrat qui lui permet de passer à la G League, une sorte de réserve à la NBA, le championnat professionnel. Rencontre. 
Cette saison, Jaylen Hoard a pu en tout et pour tout, passer 103 minutes sur un parquet NBA, mais aussi apprendre, notamment dans la bulle auprès des supers stars de la ligue nord-américaine : "C’était comme si j’étais dans un rêve ! Je suis en Play-Off NBA à Disney ! ", se souvient-il.

Jaylen Hoard n'est pas encore le Français le plus connu de la NBA, mais il grimpe petit à petit les échelons. L'ancien joueur de Wake Forest a fait ses débuts dans la ligue professionnelle de basket avec les Portland Blazers. A 21 ans, il vient de disputer ses premiers play-off de NBA. De passage à Paris, Outre-mer la 1ère l'a rencontré, regardez :
 

Un rêve devenu réalité

"Cinq jours avant le départ à Orlando (lieu improvisé de play-off), mon agent m’a appelé pour me dire que je faisais bien partie de l’effectif ", explique-t-il. Face aux Lakers, le Martiniquais a connu un apprentissage en accéléré en Floride. Il a passé près de 42 minutes sur le parquet, et inscrit 14 points. Mais derrière ces chiffres, le rookie a aussi et surtout vécu des moments historiques. Lancé dans le grand bain, il a croisé le chemin des prestigieux Lebron James, Anthony Davis et autres Dwight Howard, tous des tops joueurs des « All Star » : "C’était vraiment cool de jouer contre des joueurs comme ça !".
Jaylen Hoard 2
©Kevin C. Cox / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
 

La Martinique

Né d’un père américain Antwon Hoard, ancien joueur du Besançon Basket Comté Doubs (de 2003 à 2009), et d’une mère martiniquaise, Katia Hoard, ex-internationale tricolore, jaylen Hoard n’a pas grandi en Martinique mais il a l’île aux fleurs dans le cœur et dans la peau.  Son plat préféré reste le Colombo de sa mamie : "La Martinique est spéciale pour moi. Ma grand-mère habite là-bas. La nourriture est incroyable, les gens sont sympas, les paysages sont magnifiques… A la fin de ma carrière, je me vois bien m’installer".


Non drafté en juin, mais engagé par les Blazers, le Martiniquais de 2.05 mètres, sera sans contrat à la fin du mois, mais il espère intégrer pleinement une franchise NBA. Et si possible Portland.
 

Déjà sa chaîne YouTube

Il a ainsi créé sa propre chaîne YouTube il y a peu. On y consulte des mini-vidéos ou on le voit parfois avec les membres de sa famille dans des décors de rêve. Une famille très basket avec Anaïa, Elijah et Leah tous basketteurs.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live