Jazz caribéen : le chanteur martiniquais Joachim Des Ormeaux peaufine son projet "Wou Sé Mwen"

musique
Joachim Des Ormeaux
Le chanteur martiniquais Joachim Des Ormeaux ©Mali Cilla
Le projet "Wou Sé Mwen Trilogy", élaboré par le chanteur et conteur martiniquais Joachim Des Ormeaux, continue sa route avec le pianiste Thierry Vaton et le batteur Arnaud Dolmen. Après un premier album en 2021 (l’Acte 1), les musiciens travaillent à la deuxième partie du triptyque avec un Acte 2 qui sort cette année en quatre scènes.

Une initiative stimulante. Wou Sé Mwen ("Nous Sommes Un", en créole) est un concept unique qui vise à explorer les multiples contours du jazz caribéen. Il se décline en une trilogie portée par trois "pointures" de la musique antillaise. Le pianiste, arrangeur et compositeur martiniquais Thierry Vaton, dit "le docteur", qui a joué entre autres avec Kassav’, MizikOpéyi, Myriam Makeba et Angélique Kidjo ; le chanteur, auteur et conteur en langue créole Joachim Des Ormeaux, aka "JOacHIM", également percussionniste et guitariste et le batteur et percussionniste guadeloupéen Arnaud Dolmen, "Nono" pour les intimes, lauréat du prix Révélation des Victoires du jazz 2022 pour son album "Adjusting".

"Il y a une synergie commune d’inspiration", explique à Outre-mer La 1ere Joachim Des Ormeaux, le créateur du concept Wou Sé Mwen. Malgré un calendrier bouleversé par la crise sanitaire, l’ "Acte 1" de la trilogie musicale, un album de six morceaux intitulé "Eta Carnival", est sorti en janvier 2021. Il est disponible sur les plateformes légales de téléchargement et bientôt sur une autre plateforme en création, Web JAM DO OVER, "pour pallier au manque de visibilité de la musique caribéenne", explique Joachim Des Ormeaux. "Ce laboratoire d’échange et d’innovation artistiques proposera trois pôles : du streaming en audio ou vidéo sur notre musique ou des événements, de la littérature et de la transmission".

Transmission

"Ce volet de transmission est important car il a pour ambition de monter des centres de formation dans les quartiers difficiles, comme les Terres-Sainvilles en Martinique dont je suis issu", précise le chanteur. "Dans ce cadre on y installerait par exemple des studios d’enregistrement et de diffusion où les jeunes pourraient apprendre les métiers de la musique. Cela déboucherait sur des certifications adéquates qui permettraient leur dynamique d’insertion. Il y a beaucoup de talents dans ces quartiers mais les jeunes n’ont pas forcément le réflexe et le savoir-faire pour aller solliciter les institutions."

Joachim Des Ormeaux - Wou Sé Mwen ©DR


La philosophie du concept Wou Sé Mwen ? "Le partage", répond sans hésitation Joachim Des Ormeaux. "C’est notre tradition, notre valeur caribéenne, la transmission du savoir-faire de nos musiciens vers les jeunes." Quant à lui, l’auteur des textes s’enracine dans son vécu grâce à son inspiration. "J’ai eu un parcours de vie assez difficile. Je suis allé loin dans ma quête de spiritualité, où j’ai regardé les événements de la vie, la société, la nature humaine et les relations entre les gens à travers un certain prisme, avec curiosité et une ouverture d’esprit."

La langue créole est également très importante dans le processus de création de Joachim Des Ormeaux. "Ce que j’affectionne ce sont les images et les canaux de réception véhiculés par le créole. C’est comme si on dessinait un tableau avec des mots", dit-il. "Il y a énormément de structures possibles et de liberté dans cette langue. Cela correspond parfaitement à la façon dont je souhaite m’exprimer et perçois les choses de la vie. J’y conçois des proverbes, des expressions et des thématiques de pensées. J’apprécie beaucoup le côté métaphorique du créole, son côté guttural, sa musicalité qui correspond au jazz et puis c’est ma langue maternelle !"

La deuxième scène de l’Acte 2 (le deuxième album) du projet Wou Sé Mwen sortira le 16 août et les scènes restantes respectivement en octobre 2022 et janvier 2023. L’Acte 3 de la trilogie devrait reprendre l’ensemble des titres diffusés à la fin 2023.