publicité

Jeux Olympiques 2024 : et si la Polynésie accueillait la compétition de surf ?

Le président Edouard Fritch a proposé d'organiser la compétition de surf des Jeux Olympiques 2024 en Polynésie. Plusieurs communes ont déjà déposé leurs candidatures.

© Maruki Dury
© Maruki Dury
  • Par Laura Philippon
  • Publié le
Edouard Fritch, le président du Pays propose d'organiser la compétition de surf des Jeux Olympiques de Paris 2024, en Polynésie.

Actuellement à Paris, Edouard Fritch, accompagné du vice-président Teva Rohfritsch, a été reçu par le délégué interministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques, Jean Castex, et par le président du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, Tony Estanguet.
 

L'intérêt de la Polynésie

L'objectif de ce rendez-vous : sensibiliser ces instances sur une possible participation de la Polynésie à l’organisation des compétitions de surf pour les JO 2024. Edouard Fritch a ainsi montré "son très grand intérêt à ce que la Polynésie française puisse accueillir les compétitions de surf lors des JO 2024".

Dans les jours à venir, le Comité Olympique International devrait officialiser la compétition de surf aux JO 2024. Par la suite, une procédure d’appel à candidatures pour le surf sera lancée auprès de toutes les collectivités nationales. La Polynésie répondra donc à cet appel à candidatures.
 
 

Les autres candidatures

D'autres communes de l'Hexagone ont aussi manifesté leur intérêt. Trois sites ont déjà candidaté : Biarritz, alliée à trois communes des Landes (Capbreton-Hossegor-Seignosse), Lacanau (Gironde) et La Torche (Finistère).
 

Sevran écarté

Lui aussi candidat, le site de Sevran a été écarté par le comité d'organisation des Jeux qui ne souhaite pas organiser l'épreuve sur une vague artificielle.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play