Juliette Hutin crée des meubles avec du carton recyclé, en Guadeloupe… et c’est du solide !

initiatives d'outre-mer
Meuble en carton de Juliette
©Daniel QUERIN
Voilà une belle idée pour réduire le volume de déchets qui s’amoncèlent dans les bornes de tri : Juliette Hutin récupère les feuilles de carton usagé, pour en faire des meubles. Ses lampes, commodes, fauteuils et tables séduisent de plus en plus de Guadeloupéens.


L'idée

Sans emploi, Juliette HUTIN souhaitait créer une activité, en s’appuyant sur l’un de ses hobbies : le papier mâché. C’est en recherchant, sur Internet, des idées et des secrets de fabrication de grosses structures, que cette mère célibataire, de 47 ans, est tombée, par hasard, sur des tutoriels promouvant les meubles en carton. Immédiatement séduite, cette battante a décidé de se lancer. C’était en 2016.
Juliette a convaincu la Région Guadeloupe et LADOM (l'Agence de l'Outre-mer pour la mobilité) de l’aider à financer une formation. C’est ainsi qu’elle a pu partir, six mois durant, suivre un cursus spécifique, dans les Pyrénées-Orientales (département du Sud de l’Hexagone).
 

La concrétisation

A son retour en Guadeloupe, en 2017, l’apprentie-artisan n’a pas tardé à créer ses propres modèles, en faisant de son appartement son atelier, à Grand-Camp, quartier urbain de la ville des Abymes.
L’atelier Nephtowach a vu le jour en 2018. Juliette en est la gérante.
Le choix d’utiliser des matériaux de récupération est une évidence, pour cette femme écoresponsable. Les cartons qu’elle utilise proviennent principalement de garages automobiles, qui reçoivent leurs pièces détachées dans des boites faites de grandes feuilles épaisses. Une ressource gratuite qui était destinée à la benne à ordures.
Faute de place pour produire en grande quantité, Juliette travaille à la demande et fait du sur-mesure. Ses clients sont, pour la plupart, des personnes aisées, qui partagent ses valeurs et prônent un autre mode de consommation, plus respectueux de l’environnement.

Juliette est garante de la solidité de ses meubles en carton. Son secret de fabrication ne nous a pas été dévoilé ; nous savons seulement que tout est une affaire de savant pliage. Les pièces (fauteuils, étagères, commodes, lampes, tables, etc.) sont ensuite habillées et vitrifiées. Elles sont donc résistantes, nous assure la créatrice, même dans un territoire au fort taux d’humidité, comme la Guadeloupe.
 

La consécration ?

Les meubles en carton de Juliette séduisent. L’atelier Nephtowach a d’ailleurs remporté à l’unanimité le prix « Coup de cœur du public » du Village de l’économie circulaire, en octobre 2018.
Mais, deux ans après le lancement de l’activité, les rentrées d’argent ne sont pas encore suffisantes, pour la petite famille. Mais Juliette tient bon. Ses deux filles l’encourageant, cette maman-courage poursuit ses efforts et crée, encore et encore.
Parmi les difficultés de l’artisan : trouver un local, au loyer abordable, pour en faire un dépôt.
Prochaine étape envisagée : organiser des ateliers tous publics pour enseigner l’art de la récupération.
 

Contact

Juliette Hutin, artisan cartonnière, gérante de l’Atelier Nephrowach (meubles en carton)
Téléphone : +590 690 296 069
Grand-Camp – Les Abymes
latelierdenephtowach@gmail.com
 

Pour aller plus loin

Les meubles en carton sont-ils solides ? La réponse en cliquant ici !
 
Voilier étagère - les réalisations de Juliette Hutin
voilier décoratif et étagère ©Juliette Hutin
Commode en carton - les réalisations de Juliette Hutin
Une réalisation de Juliette Hutin ©Juliette Hutin
Table et chaises pour enfants - les réalisations de Juliette Hutin
Table et chaises pour enfants ©Juliette Hutin
Banc en carton - les réalisations de Juliette Hutin
un petit banc en carton ©Juliette Hutin
Buffet - les réalisations de Juliette Hutin
un buffet ©Juliette Hutin
Les Outre-mer en continu
Accéder au live