Kamala Harris et Karine Jean-Pierre : symboles d'une nouvelle Amérique ?

élections aux états-unis
Karine Jean-Pierre et Kamala Harris en juin 2019 à San Francisco
Karine Jean-Pierre et Kamala Harris en juin 2019 à San Francisco ©KIMBERLY WHITE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
L'universitaire et spécialiste des questions raciales en France et aux Etats-Unis, Audrey Célestine, martiniquaise d'origine, décrypte l'élection de Joe Biden et Kamala Harris lors de l'élection présidentielle américaine. De nouvelles figures de la communauté noire-américaine émergent. 
Pour Audrey Célestine, universitaire et spécialiste des questions raciales en France et aux Etats-Unis, l'élection de Joe Biden lors de la présidentielle américaine montre l'émergence de nouvelles figures de la communauté noire. Kamala Harris, la vice-présidente, a des  origines jamaïcaines, tandis que sa conseillère, Karine Jean-Pierre, a des origines haïtiennes et a vécu dans son enfance en Martinique. L'apparition de ces deux personnalités sur le devant de la scène montre, explique Audrey Célestine, une évolution au sein de la politique aux Etats-Unis : 
 

Il est intéressant que les deux figures qui arrivent le plus haut dans la politique américaine ne soient pas des « africains-américains typiques » : il ne s’agit pas de personnes dont les ancêtres ont été mis en esclavage sur le territoire des Etats-Unis. Même s’ils sont dépositaires d’une histoire, ce sont des gens qui arrivent avec des parents qui ont étudié à l’université,  qui arrivent malgré tout avec des conditions qui, tout en étant difficiles, étaient un peu meilleures qu’une bonne partie de la population noire américaine.

Audrey Célestine


Dans cette interview, Audrey Célestine revient également sur le vote noir-américain dans cette élection présidentielle 2020 qui a vu la victoire de Joe Biden face au président sortant Donald Trump :