L'armée de l'Air et de l'Espace lance la mission Henri Brown en Nouvelle-Calédonie

sécurité
Rafale
Avion de combat Rafale ©Dassault aviation
Dans le cadre du réchauffement des relations entre la France et l’Australie, l’armée de l’Air et de l’Espace (AAE) va participer à l’exercice "Pitch Black 2022". Trois Rafale, deux A400M « Atlas » et deux A330 MRTT « Phénix » rejoindront la Nouvelle-Calédonie depuis l’Hexagone en moins de 72 heures.

Depuis le changement de Premier ministre en Australie, les relations se détendent avec la France. Illustration de cette confiance renouée, la participation de la France à l’exercice "Pitch Black 2022",  organisé par la Royal Australian Air Force. Le 10 août prochain, la formation de l’AAE composée de trois Rafale, de deux A400M, d'avions de transport, de deux A330 MRTT, d'avions ravitailleurs, décolleront de l’Hexagone pour rejoindre la base 186 de Nouméa en moins de 72 heures.

La mission porte le nom d’un ancien combattant Kanak, Henri Brown, membre des SAS qui fut largué en Bretagne en 1944 pour former les maquisards.

"Projection de puissance"

Après avoir rejoint la Nouvelle-Calédonie, le détachement se rendra en Australie pour participer à « Pitch Black 2022 », qui rassemble des nations du monde entier. Enfin, sur le chemin du retour, les avions français enchaîneront avec une autre mission, PEGASE avec des interactions en Indonésie et à Singapour, suivi du retour dans l’Hexagone.

Cette mission signe le retour de l’armée de l’Air et de l’Espace dans la région Indopacifique depuis l'opération Heifara Wakea, qui avait vu une formation similaire se rendre en Polynésie française en 2021.

L’affaire des sous-marins avait jeté un froid entre Emmanuel Macron et Scott Morrison. Mais avec l’éviction de ce dernier et l’élection d’Anthony Albanese qui s’attache à "restaurer" la confiance entre les deux pays, la relation semble revenir à la normale.