publicité

L'association "Te Rima o te Here" accompagne les enfants Polynésiens malades dans l'Hexagone

L'annonce d'un cancer est une terrible épreuve, surtout lorsqu'il s'agit d'un enfant. Dans l'Hexagone, une association accompagne ces petits malades et leurs familles avec des moyens limités mais un grand dévouement.  

L'association Te Rima O Te Here accompagne les enfants malades polynésiens hospitalisés dans l'Hexagone © La1ère-Te Rima O Te Here
© La1ère-Te Rima O Te Here L'association Te Rima O Te Here accompagne les enfants malades polynésiens hospitalisés dans l'Hexagone
  • La1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
Une centaine de Polynésiens, dont une dizaine d'enfants, sont actuellement hospitalisés dans l'Hexagone pour des pathologies lourdes. Des cancers, pour la plupart, qui dans un premier temps ne peuvent être soignés à Tahiti.

Dès lors que le diagnostic est établi, ces familles bénéficient d'une évacuation sanitaire. Une décision qui intervient en général dans les 48 heures et s'ajoute au traumatisme de l'annonce de la maladie. L'assurance maladie de Polynésie a beau prendre en charge le voyage et l'éloignement, il reste pour ces familles les difficultés de l'éloignement et du dépaysement. 

Une association agit au quotidien pour soulager les familles 
© La1ere.fr
© La1ere.fr
Cette situation a profondément touché une jeune Polynésienne de 26 ans qui vit dans l'Hexagone. En avril dernier, Hereata Toti a créé l'association "Te Rima o te Here" pour accompagner les jeunes malades et leurs familles.

Accueil, soutien psychologique, démarches administratives, aides matérielles ponctuelles... L'association s'efforce, avec peu de moyens et une poignée de bénévoles, d'agir sur tous les fronts pour apporter un peu de réconfort aux malades et à leur famille. 

Regardez le reportage de Marie Radovic et Mourad Bourétima : 
Polynésiens soignés dans l'Hexagone
Si vous souhaitez apporter une aide bénévole ou financière à l'association "Te Rima o te Here" cliquez ici


Sur le même thème

  • santé

    Guadeloupe : la méditation sous-marine pour surmonter les attentats de Paris

    Trente-six rescapés des attentats du 13 novembre à Paris participent, en Guadeloupe, à un essai clinique autour de la plongée sous-marine. Après 2 semaines de thérapie, certains confient avoir réussi à dompter des angoisses liées à leur choc post-traumatique.

  • santé

    Martinique : À nouveau des vers dans les repas à la cantine

    Après la désagréable découverte des élèves du collège de Sainte-Marie, c'est au tour de trois établissements scolaires du Sud de trouver eux aussi, des vers dans leur repas. Les parents ont rencontré ce jeudi 30 novembre une représentante de la Datex pour réclamer un meilleur service.
    01 Décembre
  • santé

    Trois cas de salmonellose confirmés en Polynésie

    Dans un communiqué, le ministre de la santé a annoncé jeudi 30 novembre que plusieurs cas de salmonellose et un décès ont été recensés ces derniers jours en Polynésie. Le centre d'hygiène et de salubrité publique a envoyé une équipe d'inspection. Deux analyses sont en cours.
    01 Décembre
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play