"L’Oreille est hardie" laisse faire Chris Combette

Le musicien, à la voix de velours et aux textes incisifs accompagnés de rythmes du monde, est de retour avec son nouvel opus "Laissez faire les anges". À l'écoute, une dizaine de titres qu’il a soigneusement peaufinés entre fausse légèreté, vraies colères et réelle élégance. Retour gagnant.

Tous les goûts sont dans sa nature : Chris Combette, tout comme l’album qui signe son retour dans nos oreilles, a cette vertu. Et il y a plaisir à retrouver l’artiste dans L’Oreille est hardie et tout ce qui fait sa patte - de velours - dans les onze titres de Laissez faire les anges, aussi différents et intéressants les uns que les autres. On pourra préférer les ambiances plus bossa nova aux rythmes s’approchant du blues tendance rock ou celles plus marquées reggae à celles qui privilégient des rythmes plus zouk, peu importe.

Le nouvel album de Chris Combette


Dans Laisser faire les anges, quand Chris Combette ne nous attrape pas par le rythme ou la musique, il vient nous cueillir par des textes où la profondeur du propos le dispute à l’élaboration ciselée du texte, souvent tout en rimes comme il aime à le faire remarquer, presque comme un aveu.

Chris en thèmes

Après quatre albums (Plein Sud, Salambô, la danse de Flore et Les enfants de Gorée) et demi (le projet Ôde à la vie, un titre long format de 15 minutes) et une dizaine d’années silencieuses côté production discographique, il était temps que Chris Combette revienne à la plume et à la guitare. Le monde qui nous entoure et l’actualité lui fourniront heureusement - ou malheureusement - l’inspiration, comme souvent.

Chris Combette, de retour avec "Laissez faire les anges"

Un an d’émotions, de réflexions, de composition et de travail de production auront donc accouché d’un album fort en thèmes (ce qui sied bien au professeur de mathématiques et de sciences qu’il fut !), avec ce regard lucide et sans concession posé sur nos sociétés.

La peopolisation et la renommée facile (Lafòs pwav), la société de consommation (Crésus), le sort des migrants et le soutien qu’on leur doit (Laissez faire les anges), les brûlures de l’Histoire engendrées par la religion (Lévanjil dan bouch) ou l’esclavage (Thandie), Chris Combette fait feu de tout bois, comme pour allumer des signaux d'alarme.

Un album de "protest songs" (chansons qui dénoncent) mais à la sauce positive, à la sauce Combette. Un cri, parfois une douleur mais tout en rythmes et en douceur. 

Chris Combette

Écoutez-le dans "l’Oreille est hardie" 

Quelques coups de gueule et de griffes (mais toujours cette patte de velours…) et quelques confidences plus tard, Chris Combette s’est mis à sa guitare pour l’Oreille est hardie et nous livre des versions "maison" de deux de ses titres qui figurent dans son nouvel album. Découvrez lesquels et surtout tendez l’oreille, à la rencontre ou à la retrouvaille d’un artiste particulièrement attachant. Laissez-vous faire par l’ange…
Retrouvez Chris Combette dans l'Oreille est hardie, c’est par ICI !

Ou par là :
 

"L'Oreille est hardie" avec Chris Combette


Et en cadeau bonus, cette très belle version acoustique de la chanson Thandie extraite de Laissez faire les anges

Bonus : "Thandie", version acoustique par Chris Combette pour "l'Oreille..."


Chris Combette sera en concert en 2022 ; en mars en Guyane, à l'Auditorium de l'Encre et en avril 2022 à Montreuil, en attendant d'autres dates.