L’ouverture des archives sur les essais nucléaires en Polynésie avance

nucléaire polynésie française
essais nucléaires Polynésie
Essais nucléaires en Polynésie ©AFP
Depuis le 5 octobre dernier, suite à une demande du président de la République, les services de l’Etat procèdent à l’analyse de tous les documents concernant les essais nucléaires en Polynésie française. Des milliers de documents vont être déclassifiés.

Ce sont 34 598 documents, 433 photos et 43 films, tous relatifs aux essais nucléaires en Polynésie française, qui vont être déclassifiés. Ces documents ne seront pas uniquement réservés à des chercheurs, mais seront ouverts à tous. C’est ce qu’a annoncé la commission d’ouverture des archives, qui a présenté l’état d’avancement des travaux à Edouard Fritch, Président de la Polynésie française.

En plus de ces archives déclassifiées, une page internet dédiée aux essais nucléaires en Polynésie française sera créée, permettant de suivre l’avancement de l’ouverture des archives. Un contrat doctoral sera financé par le ministère des Armées et donné prioritairement à un jeune chercheur polynésien. Un projet d’exposition à Papeete en 2023 par le Service historique de la défense sera proposé aux élus locaux ainsi qu’aux associations. Enfin, en concertation avec la population polynésienne, un centre de mémoire sur ces essais nucléaires sera créé à Papeete.

Une demande du Président

La commission d’ouverture des archives des essais nucléaires en Polynésie française avait été mise en place le 5 octobre suite aux annonces du président de la République.

En visite officielle à Papeete le 27 juillet 2021, Emmanuel Macron, avait reconnu la dette de la France envers la dette de la France envers la Polynésie française pour les essais nucléaires réalisés de 1966 à 1996 dans le Pacifique. C’est à cette occasion que le Président avait demandé l’ouverture de toutes les archives couvrant cette période, exception faite de celles contenant des informations sur la fabrication d’armes nucléaires.