La Guadeloupéenne Josette Borel-Lincertin nommée secrétaire nationale aux Outre-mer du Parti socialiste

politique
Josette Borel-Lincertin présidente du Département
©L. Salcède
La présidente du conseil départemental de Guadeloupe, Josette Borel-Lincertin, a été nommé secrétaire national aux Outre-mer par le Conseil national du Parti socialiste qui s'est réuni mardi 24 novembre à Paris. 
Josette Borel-Lincertin rejoint la direction nationale élargie du Parti socialiste. L'actuelle présidente du département de Guadeloupe vient d'être nommée secrétaire nationale aux Outre-mer par le Conseil national du parti.
"Je remercie Olivier Faure, le Premier secrétaire du Parti Socialiste de m'avoir proposé de rejoindre à ses côtés la direction nationale de notre parti en me nommant Secrétaire nationale aux outre-mer", a-t-elle publié sur ses réseaux sociaux, citant "la tâche exaltante de travailler avec l'ensemble" des "fédérations", "élus", "militants" et "sympathisants" ultramarins "à la refondation de notre projet".
 
Victorin Lurel, sénateur PS de Guadeloupe et ancien minsitre des Outre-mer, a adressé ses félicitations à son homologue, saluant "un défi tant exaltant qu’exigeant [qu'elle] assumera avec brio".
      

Refonte du PS

Josette Borel-Lincertin rejoint ainsi la direction d'un parti en ordre de bataille pour les prochaines échéances électorales :

Les rendez-vous démocratiques de 2021 (les élections régionales et départementales) et de 2022 (la présidentielle et les législatives) seront des moments où nous devrons parvenir à incarner, avec nos alliés, l’alternative à la droite qui gouverne aujourd’hui et à la droite qui aspire à lui succéder demain.

Josette Borel-Lincertin

 

"Primaire des idées"

Après la débâcle de la présidentielle de 2017, le PS entend en effet reconquérir son électorat aspiré par Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron, et trouver un candidat capable de ramener le parti au second tour de l'élection.
Comptant sur l'écologie, le féminisme ou encore la gestion du virage numérique, le Premier secrétaire du PS, Olivier Faure, espère ainsi un "big-bang" et propose une "forme de primaire des idées sur les sujets qui nous distinguent ou nous opposent", afin que les Français puissent "trancher". 
 
Des rencontres seront programmées avec divers acteurs de la société afin de refonder les idéologies du parti. Parti qui devrait changer de nom à l'occasion d'un "congrès de refondation" à l'automne 2021 après consultation et ratification du nouveau projet par les militants. 

Parmi les autres membres du Conseil national du PS constitué hier, on compte également la Martiniquaise Béatrice Bellay, première secrétaire de la fédération socialiste de Martinique, nommée secrétaire nationale à l'égalité réelle. La Réunionnaise Corinne Narassiguin, numéro deux du PS, reste quant à elle à son poste de secrétaire à la coordination et aux moyens.