La Wallisienne Falai Magoni a vu toute l'horreur de la nuit du 14 juillet à Nice

terrorisme
Falai Magoni a vu toute l'horreur de la nuit du 14 juillet à Nice
la Wallisienne Falai Magoni a vu toute l'horreur de la nuit du 14 juillet à Nice ©DR
Falai Magoni, Wallisienne a vu le conducteur qui tirait des coups de feu de son camion sur la Promenade des Anglais ce 14 juillet. Elle était venue voir le feu d'artifice avec son mari, sa soeur. Elle n'était qu'à 10 m du camion. Elle a vu toute l'horreur de cette attaque, les cadavres dans la rue.
Falai Magoni s'était rendue avec sa soeur et son mari sur la Promenade des Anglais pour aller voir le feu d'artifice. Agent d'escale à l'aéroport de Nice côte d'Azur, elle était tout simplement heureuse d'aller voir ce beau spectacle. Mais la soirée s'est transformée en cauchemar.  "On a vu le camion qui fonçait sur nous, on était à 10 mètres du camion. On a même vu le conducteur". La jeune wallisienne installée à Nice se souviendra toute sa vie de cette scène d'horreur.

Se cacher avant tout

"Mon mari a pris ma main, j'ai pris celle de ma soeur et on est parti se cacher. On ne voulait pas se prendre une balle perdue. On s'est cachés rapidement derrière ce que l'on a trouvé, un arbre, un paneau. Le conducteur tirait en même temps qu'il conduisait. C'était fou. On voyait des étincelles." Le mari de Falai Magoni est légionnaire. Il n'a pas paniqué. Il a rapidement compris la situation et a tout fait pour protéger au plus vite les deux soeurs.

Retour par la plage

"Je n'arrive pas à me souvenir de la tête du conducteur, poursuit Falai Magoni. Il était pourtant à visage découvert. Quand on est rentrés, j'ai vu des corps sur la rue, des cadavres. C'était terrible. On est rentrés par la plage. C'était une scène de guerre. Les corps démembrés sur la route, beaucoup de sang, jamais je n'oublierai ça. J'ai vu des cadavres d'enfantsJe n'ai dormi qu'une heure. C'est horrible".
Les Outre-mer en continu
Accéder au live