Lancement de l’exposition "Mots et Maux de femmes" au ministère des Outre-mer pour son déploiement dans ces territoires

association
Fédération France Victimes
Image de l'exposition "Mots et Maux de femmes" ©Fédération France Victimes
Dans le cadre de la Journée européenne des victimes, ce mardi, le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu a reçu la fédération France Victimes et l’association "Les Maltraitances, moi j’en parle !", partenaires de l’exposition "Mots et Maux de femmes", qui vise à sensibiliser le grand public à la situation des femmes victimes de violences conjugales.

L’exposition, qui a débuté en novembre 2021 et se terminera le 10 décembre 2022, est composée de photos et de textes pédagogiques ainsi que de témoignages de célébrités qui ont parfois été victimes. Cette "expographie" itinérante, placée sous le haut-patronage du président de la République, a pour objectifs de sensibiliser et d’informer sur les violences commises envers les femmes. Cet événement se déroulera dans quelque 500 villes, avec le soutien de près de 400 marraines issues des mondes politique, artistique ou médiatique.  

Marquer les esprits
Les textes et les images de l’exposition, principalement destinés à des élèves du primaire au lycée pour les sensibiliser le plus tôt possible sur les violences conjugales et le phénomène de l'emprise, résultent d’une collecte minutieuse et documentée de témoignages. Certaines photos du Collectif pourront interpeller voire paraître choquantes, mais le but est de marquer les esprits pour encourager une prise de conscience, des actions et une protection des personnes. Les explications d'Olivia Mons, porte-parole de la fédération France Victimes, au micro de Nathalie Sarfati 


À partir de ce 22 février, et jusqu’au 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, l'expographie arrive dans les territoires ultramarins en commençant par la Guadeloupe, la Guyane, Saint-Martin, puis Mayotte et la Nouvelle Calédonie. Elle ira ensuite en Martinique, à La Réunion et en Polynésie. Par ailleurs, le Collectif diffusera également l'exposition dans certains consulats de France à l'étranger.  

La fédération "Les Maltraitances, moi j’en parle", un réseau d’associations qui interviennent dans les établissements scolaires pour sensibiliser les enfants aux différentes formes de maltraitances, a annoncé quant à elle l’ouverture imminente d’une antenne à La Réunion. Précisions de Nathalie Cougny, la présidente de "Les Maltraitances, moi j’en parle !" au micro de Nathalie Sarfati  


Le saviez-vous ?

► 113 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint en 2021.(En 2019, 146 femmes ont été tuées par leur "partenaire", 100 femmes en 2020)
► Les femmes sont de loin les premières victimes tous types d’agressions confondus, elles totalisent plus de 70% des violences. Chaque année, on estime en moyenne que 219.000 femmes sont victimes de violences conjugales
Numéros nationaux d'aide aux victimes, 7j/7 : 116 006 (9h – 20h), ou 39 19 ou 119