Le choc du Brexit vu par les politiques des Outre-mer

politique
Brexit réactions ultramarins
©DR
Les Anglais ont donc choisi par référendum de quitter l'Union Européenne. Un vote qui est un véritable séisme pour la construction européenne. Quelles sont les réactions des politiques des Outre-mer ?   
Le député européen Younous Omarjee, l'un des trois représentants des Outre-mer à Bruxelles et Strasbourg, a été l'un des premiers à réagir au vote des Anglais. 

 

"Le Royaume-Uni va redevenir une île"

Louis-Joseph Manscour, député européen, originaire de Martinique et membre du parti socialiste explique qu'il "respecte ce choix souverain" et précise : 

J’appelle à un sursaut de nos dirigeants pour que cette décision démocratique marque, non pas la fin de ce formidable projet, mais bien le début d’une profonde refondation. Il nous faut à présent poursuivre la construction  d’une Europe plus démocratique et avant tout plus proche des peuples. Je resterai attentif aux potentielles implications que la sortie de la Grande Bretagne de l’UE pourraient avoir sur les Outre-mer déjà confrontés à de nombreux défis. En ces temps d’incertitudes, la solidarité doit rester notre maître-mot. 




















"Le choix des peuples se respecte"

Christiane Taubira, ex-ministre de la Justice, a également réagi, estimant que "Le choix des peuples se respecte", tout en appelant à "un sursaut démocratique". 

 


"Mauvaise nouvelle mais vraie opportunité"

Vice-présidente du Comité Outre-mer des Républicains, Samia Badat-Karam estime qu'il s'agit d'une "Mauvaise nouvelle", qui doit être l'occasion de bâtir une "Europe moins bureaucratique".

 



Membre de l'UDI, conseillère régionale en Bretagne, la Polynésienne Teaki Dupont va dans le même sens : il faut batir une Europe moins technocratique.