Le colis qui devait être livré à Saint-Claude dans le Jura arrive à Saint-Claude... en Guadeloupe

société
colis postaux
©P.1
Depuis bientôt un mois, Aurélie Boudet attend avec impatience la livraison de son paquet à Saint-Claude, dans le Jura. La Poste l'a transféré par erreur vers la commune du même nom située sur Basse-Terre, dans les Antilles.

Aurélie Boudet en rigole. Mais elle avoue que cette histoire "commence à [l']agacer". Le 17 septembre dernier, une amie, chez qui elle a passé quelques jours, lui envoie un colis soigneusement emballé. Elle le dépose à La Poste de Cahors, le chef-lieu du département du Lot, en Occitanie. Normalement, le livreur devait toquer chez Aurélie le 21 septembre.

Sauf que ce colis, qui devait parcourir 600 km pour être livré au domicile d'Aurélie, en a parcouru 6 750. Il s'est retrouvé dans les Antilles françaises, et non dans le Jura, ce petit département montagneux de Bourgogne-Franche-Comté.

Interview Aurélie Boudet

Le lundi, j'ai un employé de La Poste chargé des litiges qui m'appelle. Quand il a vu mon mail de réclamation, ça l'a interpellé. Il m'a dit : "Votre colis se trouve à Roissy. Il a pris la mauvaise direction, il y a une erreur". Il n'a rien pu faire, le colis est parti, direction la Guadeloupe.

Aurélie Boudet

 

Entre Saint-Claude et Saint-Claude, il faut choisir

Le problème, c'est que la Jurasienne, chauffeuse de taxi, vit à Saint-Claude. Non pas que cette ville de près de 10 000 habitants ne soit pas assez bien pour y vivre. Le souci, c'est qu'elle a un homonyme, ailleurs en France.

La ville de Saint-Claude, en Guadeloupe, se situe au pied de la Soufrière, sur la Basse-Terre. Avec ses quelques 10 300 habitants recensés en 2015 par l'Insee, la commune compte presque autant d'habitants que Saint-Claude, dans l'Hexagone.

Ce n'est pas la première fois que les deux villes sont confondues. "Mon patron, qui gère une société de taxi, a déjà reçu un coup de fil de personnes vivant à Saint-Claude, mais en Guadeloupe, pour commander un taxi !", s'amuse Aurélie Boudet. "Il leur répond alors : "Ah mais, si vous êtes en Guadeloupe, je suis désolé, mais je ne peux pas venir. Moi, je suis dans le Jura"".

L'habitante est remontée contre La Poste. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle s'est rapprochée du quotidien régional Le Progrès, qui a publié ses mésaventures : "C'est pour leur mettre un peu la pression", assure-t-elle.

Interview Aurélie Boudet

Elle attend désormais le moment où le livreur viendra sonner à sa porte. En attendant, le paquet doit retraverser une deuxième fois l'océan Atlantique avant d'arriver à la bonne adresse.