outre-mer
territoire

Le député de Saint-Martin interpelle le ministre de l'Intérieur sur la fusillade survenue il y a dix jours dans l'île

faits divers saint-martin
Marigot, Saint-Martin
Vue de la ville de Marigot, chef-lieu de la collectivité de Saint-Martin ©philippe triay / france télévisions
Daniel Gibbes a interrogé Manuel Valls lors des questions d'actualité au gouvernement ce mardi à propos de la fusillade qui a fait un mort lors d'une fête populaire. Le député s'étonne que cette affaire n'ait pas suscité de réaction du gouvernement.
Il y a dix jours, lors du Fish Day, un grand rassemblement populaire à Saint-Martin, une fusillade en pleine fête a fait un mort et sept blessés. Cet après midi à l'Assemblée nationale, le député apparenté UMP de Saint-Martin et Saint-Barthélémy, Daniel Gibbes, est intervenu pour dénoncer "la violence et la délinquance sans précédents" et surtout l'absence, selon lui, de réaction du gouvernement après ce drame.


"Justice pour tous"

"Aucun signe pour condamner cet acte", affirme le député qui poursuit en estimant que "les tragédies des lointains Outre-mer ont moins de résonnances" que les violences qui se déroulent à Marseille ou en Corse, par exemple. "L'égalité ce n'est pas que le mariage pour tous, (...) c'est aussi la justice pour tous" a lancé Daniel Gibbes en réclamant notamment la construction d'une prison à Saint-Martin.

"Une information judiciaire est ouverte"

En réponse, Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, a expliqué qu'une information judiciaire était ouverte et que l'enquête mobilisait de nombreux policiers à Saint-Martin. Selon le ministre, ce drame est un nouvel épisode des rivalités entre bandes de différents quartiers qui s'affrontent depuis un certain temps dans l'île. "Je comprends l'émotion de la population de Saint-Martin et de ses élus", a poursuivi Manuel Valls, "vous pouvez compter sur la détermination du gouvernement". 

Voir l'intégralité des interventions de Daniel Gibbes et Manuel Valls (source: site de l'Assemblée nationale):

 

Publicité