Le hurdleur guadeloupéen Wilhem Belocian s'impose enfin aux championnats de France en salle

athlétisme la guadeloupe
Wilhem Belocian.
Premier titre de champion de France sur 60 mètres haies pour le Guadeloupéen Wilhem Belocian. ©Fabrice Coffrini / AFP.

Incroyable mais vrai : le Guadeloupéen Wilhem Belocian n'avait encore jamais remporté le 60 mètres haies national. C'est chose faite, ce dimanche à Miramas. Le titre pour Wilhem sur les haies et une belle surprise pour le Guyanais Loic Prevot sur le 200 mètres.

La dernière journée des championnats de France d'athlétisme en salle n'a certes pas été aussi riche que la veille pour les athlètes ultramarins. Pas autant de médailles d'or. Moins de surprises comme avec l'ovni martiniquais Laeticia Bapté, nouvelle championne de France du 60 mètres haies.

Ce dimanche a plutôt été celui de la confirmation : Wilhem Belocian est bel et bien le leader de l'athlétisme en Outre-mer. Champion de France en septembre dernier sur 110 mètres haies, il a remis ça en indoor à Miramas sur le 60 mètres. À 25 ans, Belocian s'habille déjà en taille patron.

 

Nouveau record des championnats pour Wilhem

Pas de doutes. Juste un peu de fatigue liée à sa grosse préparation hivernale. Wilhem Belocian (Stade Lamentin) arrivait en finale du 60 mètres haies avec l'étiquette de grandissime favori. Un favori qui n'a pas tremblé. Un favori qui a assuré. Départ impeccable. Avant une course totalement maîtrisée. Chrono canon : 7 secondes 46. À cinq petits centièmes du record de France du Martiniquais Dimitri Bascou (7'41). Mais c'est également un nouveau record des championnats de France. Dans quinze jours à Torun en Pologne, le Guadeloupéen visera clairement le titre européen.

À noter dans cette même finale du 60 mètres haies, la sixième place du Réunionnais Raphaël Mohamed (US Talence - 7'77) et la huitième place du Guadeloupéen Jeanice Laviolette (Stade Lamentin - 7'88).

 

La surprise Prevot sur le 200 mètres masculin

23 ans à peine. Loïc Prevot, athlète de l'Entente Sud Lyonnais. Un solide guyanais de près de deux mètres. Et qui ne tremble pas. En finale du 200 mètres, il a géré sa course comme un vieux briscard. Laissant le Malien Fode Sissoko dominer les débats. Loïc décroche la deuxième place dans les cinquante derniers mètres. Une deuxième place synonyme de titre national. Le premier dans la catégorie élite pour Prevot.

 

Belle consolation pour Gémima Joseph

On avait laissé la Guyanaise un peu déboussolée samedi soir après sa disqualification pour faux départ en finale du 60 mètres. Heureusement ce dimanche, Gémima Joseph revenait sur sa distance de prédilection : le 200 mètres. La jeune espoir du Rou Kou Athlétisme a facilement obtenu son billet pour la finale. Et là, tout s'est joué à quatre centièmes. Victoire pour Estelle Raffai (Athlé 91) en 23 secondes 63. Gémima prend la quatrième place en 23 secondes… 67. Rageant. En partie. Mais comme ces championnats de France en salle réunissent les élites, les espoirs et les juniors, Gémima Joseph obtient la médaille d'argent dans la catégorie espoir. De quoi atténuer quelque peu la déception d'une athlète qui rêvait de briller ce week-end dans deux disciplines.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live