Le requinologue Bernard Séret signe une BD sur les requins

animaux
Bernard Séret, biologiste marin au Muséum national d'histoire naturelle et à l'IRD (Institut de recherche pour le développement)
Bernard Séret, biologiste marin au Muséum national d'histoire naturelle et à l'IRD (Institut de recherche pour le développement) ©DR
Bernard Séret, spécialiste des requins et Julien Solé, dessinateur proposent une petite bande dessinée très claire et pédagogique sur le monde des requins ô combien divers. A ce jour, il existe 530 espèces de requins connues. 
L’histoire des requins et des hommes est parsemée de malentendus. Comme l’explique si bien David Vandermeulen dans la préface de cette bande dessinée, les requins sont bien moins dangereux pour les hommes que les chiens.

Et pourtant il y a un siècle alors que la polio faisait des ravages dans le New Jersey aux Etats-Unis, tuant près de 30 personnes par jour, la presse a relayé avec force les attaques de requins dont quatre mortelles. Le président Woodrow Wilson s’est emparé de l’affaire pour lancer une vaste chasse aux requins, à coup de dynamite.

Les dents de la mer

Quelques dizaines d’années plus tard Peter Benchley, jusqu’alors journaliste politique ressort des oubliettes cette affaire pour en faire un roman à succès. En 1974, Les dents de la mer est traduit dans plusieurs langues et réunit pas moins de 7,6 millions de lecteurs à travers le monde. La suite est connue, Steven Spielberg a réalisé une adaptation très efficace du roman qui connut un succès sans précédent.

Le monde du silence

Mais avant Les dents de la mer, le commandant Cousteau avait "frappé fort" dans Le monde du silence en 1954 avec une scène de haine anti-requin particulièrement violente. Ses marins se déchaînent à coup de masse sur des requins qu’ils ont capturés. La scène est commentée ainsi par Jacques-Yves Cousteau : "tous les marins du monde détestent les requins".

Requin
©DR

Une BD pédagogique

Bernard Séret tente donc dans cette bande dessinée de réconcilier les hommes avec les requins. Et pour ce faire, il donne un aperçu très documenté de cet animal si complexe. La1ere.fr vous conseille de lire cette BD et vous propose un résumé rapide en quatre points : 


1-Les requins sont très anciens.

Ils ont plus de 400 millions d’années. Les requins ont réussi à traverser les 5 extinctions de biodiversité. Pourront-ils survivre à la 6e extinction de biodiversité causée par l’homme ? Bernard Séret pose la question. 

2-Les requins sont divers

On connaît 530 espèces de requins. Les requins-tapis au corps aplati, le requin renard avec une queue aussi longue que son corps ou encore le requin-zèbre qui change de couleur avec l’âge. Bernard Séret a lui-même décrit plusieurs espèces comme la roussette des Kanaks, toute tachetée.

3-Quid de l’intelligence des requins

Bernard Séret confie qu’il reste beaucoup de mystères sur l’intelligence des requins. Récemment des postures de communications ont été observées en Afrique du sud. A Moorea en Polynésie, des chercheurs ont mis en évidence que les requins pointes noires vivaient en tribus. Au temps du bagne en Guyane, le son de la cloche qui annonçait l’immersion d’un détenu mort faisait tout de suite rappliquer les requins. 

4-Des requins et des hommes

Bernard Séret estime qu’il y a une corrélation nette entre l’augmentation des usagers de la mer et les attaques de requin. Par ailleurs, le chercheur affirme que dans un écosystème sain et équilibré, le risque d’attaque est bien moins élevé que dans un écosystème perturbé par l’homme en raison de la surpêche, la pollution ou la surpopulation.  

Extrait de Requins
©DR

Les Requins
De Bernard Séret et Julien Solé
Editions : Le Lombard (La petite bédéthéque des savoirs)
Prix : 10 euros