Le Théâtre d’Outre-mer en Avignon est annulé, mais Greg Germain propose une programmation virtuelle

théâtre
Greg Germain
Greg Germain ©BORIS HORVAT / AFP
Le directeur du Théâtre d’Outre-mer en Avignon veut diffuser des captations de spectacles et des émissions de radio sur le site du TOMA.
 
"Je ne me verrais pas jouer devant une rangée de spectateurs avec des masques", concède Greg Germain, qui a créé il y a vingt-trois ans le Théâtre d’Outre-mer en Avignon au côté de Marie-Pierre Bousquet. Depuis, chaque année la scène du théâtre de la Chapelle du Verbe Incarnée propose des spectacles créés par des artistes ultramarins, dans le cadre du festival d’Avignon. Mais ce mois de juillet le lieu restera fermé, en raison de l’épidémie de coronavirus. L'ensemble du Festival d'Avignon est annulé. 
 

Rebondir

Pas question pour autant de laisser le rideau baissé sur la création en outre-mer : "cyclones, tsunamis, tremblements de terre...  L'outre-mer connait bien les traumatismes. Mais nous sommes résilients. On efface tout et on va de l'avant", explique l’acteur et metteur en scène guadeloupéen Greg Germain, qui a décidé avec son équipe de mettre en place une programmation alternative 100% virtuelle.
 

Une radio et une télévision TOMA

Du 3 au 14 juillet prochain, le site du Théâtre d’Outre-mer en Avignon proposera des captations de spectacles présentés lors de précédentes éditions ou dans des théâtres liés avec le TOMA, comme le CDN Rouen ou Les Halles de Schaerbeek à Bruxelles. Il diffusera également des extraits de pièces programmées cette année, et que les compagnies vont lui envoyer depuis la Guyane, la Nouvelle-Calédonie, la Guadeloupe et La Réunion.

Enfin, l’antenne éphémère Radio TOMA, prendra ses quartiers pendant les 12 jours de ce mini festival numérique. L’équipe a deux mois et demi pour mettre tout ce nouveau programme en musique.

« Nous ne pouvions pas dire aux compagnies : c’est annulé, tant pis pour vous ! »


Quant aux artistes dont les spectacles étaient prévus cet été, ils sont tous invités à reprogrammer leur pièce l’année prochaine. Lolita Monga de La Réunion, Odile Pedro-Leal de la Guyane, et Florence Naprix de la Guadeloupe ont déjà confirmé leur présence pour l'édition 2021 du TOMA.