"Les engagés de Nouvelle-Calédonie" ou l’histoire en BD des Vietnamiens du Caillou

histoire
Couverture de la BD "les engagés de Nouvelle-Calédonie"
Couverture de la BD "les engagés de Nouvelle-Calédonie" ©La Boite à Bulles
Ce quatrième tome de l’histoire des Vietnamiens à travers le monde qu’a entrepris de raconter l'auteur de bandes dessinées Clement Baloup, revient sur les conditions - parfois très difficiles, à l’époque - de l'arrivée mais aussi de l'intégration de ces Indochinois.
Cet album de BD aurait très bien pu ne jamais voir le jour ou en tout cas pas tout de suite… C’est qu'au départ, Clement Baloup n’avait pas l’intention d’atterrir en Nouvelle-Calédonie pour le tome 4 de ce qu’il est convenu maintenant d’appeler une série. Mais revenons trois tomes en arrière. Clément Baloup s’intéresse sur le tard aux détails concernant les origines de son père et de son grand-père. Bien sûr, son ascendance vietnamienne ne lui avait pas échappé mais il ne s’était jamais attardé sur la façon dont la branche paternelle était arrivée dans l’Hexagone. C’est en commençant des recherches personnelles qu’il s’est passionné pour le sort de cette communauté et de ses diasporas présentes dans le monde entier. Le premier tome de ces « Mémoires du Viet Kieu » ( Quitter Saïgon ) portera donc sur les Vietnamiens de la France hexagonale, le tome 2 sur ceux qui ont migré au fil des décennies aux États-Unis ; le troisième tome étant consacré, lui, aux Vietnamiens restés en Asie mais hors de leurs frontières d’origine.


Le Caillou plutôt que l'Australie

Pour la suite, Clément Baloup avait eu vent d’une communauté importante en Australie et c’est là-bas qu’il avait en fait choisi de se rendre. Mais une fois sur place, une rencontre avec Tess Do, une universitaire d'origine vietnamienne vivant en Australie, change la donne. Elle commence à lui raconter l’histoire des engagés de Nouvelle-Calédonie venus au début du XXème siècle travailler dans les mines de nickel qui cherchaient, alors, de la main d’œuvre bon marché. Cette histoire pique évidemment la curiosité de l’auteur de bandes dessinées et l’incite à se rendre sur le Caillou pour en savoir plus. Clément Baloup nous raconte la suite :

Ainsi fort de tous ces contacts, de toutes ses recherches de documents, des croquis effectués sur place, des témoignages enregistrés, Clément Baloup bâtit son récit auquel il s’attaque de retour à Marseille où il vit. Ainsi naît l’élaboration du nouvel opus de cette série qui prend, album après album, les allures d'une saga de tout un peuple, à travers le monde et à travers l’Histoire. Album coloré et riche comme peuvent l’être les récits tragiques et parfois joyeux contant la déambulation contrainte ou volontaire des peuples, les engagés de Nouvelle-Calédonie est donc à la fois un documentaire, un roman d’aventure, un road-trip cinématographique sous des airs de bandes dessinées. Que demander de plus ?!
Deux planches de la BD "Les engagés de Nouvelle-Calédonie"
Deux planches de la BD "Les engagés de Nouvelle-Calédonie" ©La Boîte à Bulles

À lire :

Les engagés de Nouvelle-Calédonie. Mémoires du Viet Kieu par Clément Baloup, paru aux éditions La Boîte à Bulles.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live