Les hommages se multiplient à l’annonce du décès de Jacob Desvarieux

disparition
Jacob Desvarieux
©DR
Personnalités du monde de la culture, politiques, sportifs mais aussi anonymes, les réactions se multiplient après l’annonce de la disparition de Jacob Desvarieux. Co-fondateur du groupe Kassav, le Guadeloupéen était hospitalisé depuis plusieurs jours.

Jacob Desvarieux, monstre sacré du zouk, co-fondateur du groupe Kassav, est décédé vendredi 30 juillet à 65 ans. Outre-mer, dans l’Hexagone ou à l’international, les hommages se multiplient.

Condoléances du monde politique

Le président de la République, Emmanuel Macron, a salué "un monstre sacré du Zouk", un "guitariste hors pair" et une "voix emblématique des Antilles".

L'ancien président François Hollande a lui aussi exprimé son admiration pour le musicien, assurant que "Jacob Desvarieux a rythmé tant de moments heureux de nos vies. C’était un grand musicien qui a inventé et créé sans jamais oublier ses racines. Son talent a porté la voix des Antilles dans le monde entier. Je pense à ses proches et à tant de ses amis dans la peine. J’en suis."

De nombreuses personnalités politiques, entre autres le Martiniquais Serge Letchimy, la maire de Paris Anne Hidalgo, la ministre de la culture, Roselyne Bachelot, ou encore celle de l’Égalité entre les femmes et les hommes Elisabeth Moreno, ont honoré la mémoire de l'artiste.

Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, a rendu hommage à l'artiste sur Twitter : "Les Français perdent aujourd’hui un artiste de talent et une voix connue de tous."

L'ancienne ministre Christiane Taubira a elle aussi partagé sa tristesse sur Twitter, se rappelant de "sa voix, sa dégaine, son talent, sa joie, ce sourire, cette inclinaison de la tête et même sa salopette des débuts".

Dans un tweet, Marine Le Pen regrette la perte d’un "musicien de talent", "véritable ambassadeur des Antilles". Pour Olivier Faure, premier secrétaire du PS, "le zouk a porté la France, celle des Outre-mer à travers le monde et continuera à faire danser la planète entière !".

Des associations, notamment SOS racisme, ont également rendu hommage au musicien.

Le monde de la culture pleure "un génie"

Daddy Yod, précurseur du ragga, a collaboré avec Jacob Desvarieux. "J’ai beaucoup appris, rien qu’en le regardant travailler", se souvient-il. Avant d’enregistrer, on le prévient que Jacob Desvarieux aura du retard. "Pour moi il aura du retard c’est une heure de retard. Cinq minutes après, ce grand monsieur arrive dans le studio. Il avait cinq minutes de retard. Et je peux vous dire que quand un grand monsieur, un monument comme ça, vous appelle dans une séance de studio pour prévenir du retard et le retard ça n’est que cinq minutes, c’est là qu’on reconnait la grandeur d’un homme."

Le musicien sénégalais Youssou Ndour regrette la perte pour "Les Antilles, l’Afrique et la musique" de "l’un de ses plus grands ambassadeurs". "Jacob grâce à ton art, tu as rapproché les Antilles à l’Afrique. Dakar où tu as vécu te pleure. Adieu l’ami", a tweeté le chanteur.

Le musicien antillais Kalash s’est aussi ému sur Twitter : "le monde entier perd un génie, mais ton œuvre est immortelle". La chanteuse, actrice et romancière d’origine martiniquaise Viktor Lazlo a rendu hommage à l'artiste dans un tweet poétique : "Puisse ton héritage briller jusqu’à la fin des temps ainsi nous ne seront plus orphelins car nos chemins auront croisé le tien".

Pour Gaële Faye, Kassav est "le plus grand groupe français de musique". Le musicien exprime sur Twitter sa "gratitude infinie".

Fabrice di Falco, chanteur lyrique martiniquais, a rendu hommage à "un être exceptionnel". "Il rejoint le panthéon des grands artistes qui au paradis doivent composer une musique éternelle". Selon lui, Jacob Desvarieux a montré que "le zouk était le seul médicament dont nous avions besoin".

Célèbres ou anonymes

Le judoka Guadeloupéen Teddy Riner a rendu hommage à une grande voix des Antilles. "C’est une voix extraordinaire qu’on perd (…) Grâce à sa voix, grâce au groupe Kassav on a pu entendre parler de la Guadeloupe partout dans le monde", a indiqué le sportif depuis Tokyo, alors qu’il participe aux Jeux Olympiques.

"C'est une immense perte pour les Antilles et pour le monde de la musique", a réagi la handballeuse guadeloupéenne Allison Pineau. "Quand j'étais plus jeune mes parents écoutaient beaucoup Kassav à la maison", a indiqué sa coéquipière Coralie Lassource, après la défaite des handballeuses françaises face aux Russes aux Jeux olympiques. "Forcément ça m'a beaucoup peiné, aujourd'hui je vais écouter un peu de musique de Kassav pour me ressourcer par rapport à ce matche, et aussi en hommage à Jacob."

Sur les réseaux sociaux, de très nombreux anonymes rendent hommage à Jacob Desvarieux. Dans leurs messages, les fans saluent la musique d’un artiste qui les a accompagné toute leur vie. Beaucoup le remercient d’avoir fait connaître la culture des Antilles à travers le monde.

Certains internautes, célèbres ou non, demandent à ce que soit rendu un hommage national au père du zouk.