Les Outre-mer au festival "les Zébrures" du Limousin

festivals
affiche festival Zebrures
Affiche du festival "les Zébrures"
Ce mercredi 23 septembre marque à Limoges l'ouverture du festival "les Zébrures d'automne", le premier sous la direction de Hassane Kouyaté. Au menu, des rencontres artistiques internationales de tous horizons mais aussi de la musique, du théâtre et de la danse en provenance des Outre-mer... 
Loin de l'idée de subir un coup d’arrêt, le directeur des Francophonies du Limousin préfère parler d’un « coup de transformations » rendues nécessaires par la crise sanitaire pour permettre à ce festival les Zébrures d’automne de se tenir. Les Zébrures (il y aura deux éditions par an de « printemps » et d’« automne »), nouveau nom des Francophonies du Limousin, qui se tiennent depuis 37 ans, vont effectuer leur retour non seulement depuis la parenthèse désenchantée du confinement mais c'est également le premier festival qui se tient en bonne et due forme sous la houlette de Hassane Kouyaté, depuis sa nomination en janvier 2019. Connu en Martinique pour avoir dirigé la scène nationale Tropiques Atrium, le "griot-gestionnaire" aurait du commencer à imposer sa marque de fabrique pour les "Zébrures du printemps" mais un certain coronavirus poussera à tout annuler sans plus de ménagements... Qu'à cela ne tienne, voici enfin les Zébrures d'automne ! Le teaser à voir ici : 
Bien sûr, il a fallu s’adapter et effectuer quelques modifications dans la programmation initialement prévue… mais l’esprit-même qui préside depuis l’origine de cette manifestation demeure. Hassane Kouyaté aime à le rappeler : c’est Aimé Césaire lui-même qui a indirectement contribué à la création de ce festival en invitant en Martinique Pierre Debauche alors directeur du centre Dramatique National du Limousin, dans les années 80. Depuis, Limoges a fait sienne cette tradition de faire se rencontrer, sur un plan artistique, les territoires francophones du monde entier et a élargi d’années en années la présence des Outre-mer. Si le théâtre reste le cœur de chauffe des Francophonies / Zébrures, il n’en reste pas moins que le spectateur pourra également assister à des concerts ou des spectacles de danse venus de tous les horizons, en particulier cette année d’Afrique, avec des invités originaires de Côte d’Ivoire, du Burkina-Faso, de Tunisie etc. mais comme chaque année bon nombre de moments seront  ultramarins.
 

Les Outre-mer, invités récurrents des "Zébrures..."

Ainsi le Guyanais Yann Cléry se produira à la Caserne Marceau, dimanche 27 septembre, mais là où il aurait dû être accompagné de musiciens venus tout droit de la Guyane, le voilà comme d’autres artistes, obligé de composer les choses autrement. Restrictions de déplacement et sécurité sanitaire obligent, le flûte traversière de Yann Cléry se verra entourée d’instrumentistes issus de l’Hexagone. Il en ira de même pour la pièce de théâtre Rhapsodie dont le texte de la martiniquaise Gaël Octavia devait être joué par des comédiens et des comédiennes issus de différents pays d’Afrique... Il a fallu en partie revoir la distribution afin d’offrir tout de même la mise en scène d'Abdon Fortuné Koumbha au public du festival des Zébrures.
Rhapsodie
Rhapsodie, mise en scène d'Abdon Fortuné Koumbha
Théâtre encore, avec deux représentations de l’Impossible procès les 28 et les 29 septembre, au Théâtre de l'Union de Limoges, pièce mise en scène par Luc Saint Éloy, narrant le procès qui a suivi les émeutes de 1967 en Guadeloupe et qui s’étaient terminées dans un bain de sang. L’ensemble de la troupe étant déjà en France hexagonale, le spectacle devrait retrouver les contours de ses premières représentations.
L'impossible procès
L'impossible procès, mise en scène de Luc Saint-Eloy
De la danse également à voir et à vivre, le public pourra même participer, ce sera notamment avec une parade tout en déambulation orchestrée par la chorégraphe martiniquaise Sandra Sainte-Rose Fanchine et qui ouvrira la nuit francophone, samedi 3 octobre, jour de la clôture. 
30 nuances de Noir-es
30 Nuances de Noir-es, chorégraphie de Sandra Sainte-Rose Fanchine ©SEKA
 

La circulation des oeuvres en Outre-mer en débat

Et comme les Outre-mer sont des terres de palabres par excellence, une table ronde mettra ensemble différents acteurs culturels autour d’une question : comment améliorer l’échange des spectacles et des œuvres entre Outre-mer sans nécessairement passer par la case Métropole ? Un challenge par les temps qui courent.... Un sujet qui devrait susciter pas mal de débats, de questions pertinentes et on l’espère, quelques réponses…
Toute un programme ultra-marin qui bien sûr prendra place au cœur de l’ensemble des représentations proposées par la toute jeune direction des Zébrures et qui préfigure déjà un retour pour le prochain printemps dans l’Hexagone, comprenez avril ou mai 2021. Et puisque nous en sommes aux rendez-vous, le directeur des Francophonies du Limousin l’annonce déjà : notez sur vos tablettes qu'en 2022, ce festival des Zébrures sera presque exclusivement consacré aux outre-mer, avec des demandes de propositions déjà lancées aux différents acteurs culturels de toutes les terres d’Outre-mer par Hassan Kouyaté. Mais nous n'en sommes pas là et qui sait quelle sera la situation dans deux ans... En attendant, aujourd’hui, ce mercredi 23 septembre marque le démarrage de l'édition 2020 du festival les Zébrures... dont on peut que se réjouir de la tenue. 

Le festival "les Zébrures d'automne" du Limousin du 23 septembre au 3 octobre 2020.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live