Levée des alertes cycloniques en Nouvelle-Calédonie, pas de dégâts majeurs

climat
Flamboyant tombé à l'approche de la dépression Fili à Hienghène
Flamboyant tombé à l'approche de la dépression Fili à Hienghène. ©Marguerite Poigoune / NC la 1ère
Les alertes cycloniques ont été levées à la mi-journée jeudi en Nouvelle-Calédonie où la dépression tropicale forte Fili a engendré essentiellement des perturbations sur les routes et des coupures d'électricité, ont indiqué les autorités.

C'est la province nord de la Grande-terre qui a été principalement touchée mercredi et jeudi par le phénomène, qui a entrainé des vents allant jusqu'à 130 km/h en rafales et des pluies diluviennes. A Ouégoa, village de l'extrême nord, il est tombé 400 mm en moins de 48 heures.              

Alors que l'archipel est soumis depuis plusieurs mois à une importante pluviométrie, sous l'influence du phénomène climatique La Niña, Fili a provoqué la submersion de nombreux axes routiers ainsi que des éboulements, a indiqué la sécurité civile. Jeudi, la route principale autour de la Grande-terre était coupée au niveau de Pouembout et de Bourail sur la côte ouest tandis qu'environ 5.000 foyers étaient privés d'électricité. Sur l'île de Lifou, des mini-tornades ont également arraché deux toitures et endommagé un clocher. La dépression se déplace désormais vers le sud-est en perdant légèrement en intensité pour repasser dépression tropicale modérée la nuit prochaine alors que son centre se trouvera à environ 200 km au sud-ouest de Nouméa, a indiqué Météo-France NC. C'est la province nord de la Grande-terre qui a été principalement touchée mercredi et jeudi par le phénomène, qui a entrainé des vents allant jusqu'à 130 km/h en rafales et des pluies diluviennes. A Ouégoa, village de l'extrême nord, il est tombé 400 mm en moins de 48 heures.             

Alors que l'archipel est soumis depuis plusieurs mois à une importante pluviométrie, sous l'influence du phénomène climatique La Niña, Fili a provoqué la submersion de nombreux axes routiers ainsi que des éboulements, a indiqué la sécurité civile.            Jeudi, la route principale autour de la Grande-terre était coupée au niveau de Pouembout et de Bourail sur la côte ouest tandis qu'environ 5.000 foyers étaient privés d'électricité.              

Sur l'île de Lifou, des mini-tornades ont également arraché deux toitures et endommagé un clocher. La dépression se déplace désormais vers le sud-est en perdant légèrement en intensité pour repasser dépression tropicale modérée la nuit prochaine alors que son centre se trouvera à environ 200 km au sud-ouest de Nouméa, a indiqué Météo-France NC.