"Libertés, indépendants, Outre-mer, territoires" : un 10ᵉ groupe lancé à l'Assemblée nationale

politique
Assemblée nationale
Hémicycle de l'Assemblée nationale à Paris. ©ERIC FEFERBERG / AFP
Un 10ᵉ groupe politique a été lancé ce mardi à l'Assemblée nationale, regroupant notamment des élus d'Outre-mer, des nationalistes corses et des centristes, s'inscrivant dans l'opposition, a annoncé son co-président Bertrand Pancher.

Avec 15 membres - le nombre minimum pour constituer un groupe - il s'intitule "Libertés, indépendants, Outre-mer, territoires". La dénomination "UTiles" (Ultramarins, territoires, insularités, liberté, égalité et solidarités) avait auparavant été évoquée. Ce groupe reprend plusieurs élus du groupe Libertés et territoires de la précédente législature, dont M. Pancher qui en était déjà président, ainsi que trois élus nationalistes corses.

Plusieurs députés de l'UDI, formation de centre droit qui n'a pas assez d'élus pour retrouver un groupe distinct, s'y sont joints. L'un d'eux, Christophe Naegelen, assure la co-présidence du nouveau groupe. Plusieurs élus d'Outre-mer comme l'ex-LREM Olivier Serva (Guadeloupe), Estelle Youssouffa (Mayotte) ou Nathalie Bassire (Réunion) en font également partie.

"Dans l'opposition"

M. Pancher a assuré devant la presse "attendre quelques autres" députés dans ce groupe qui se situe "dans l'opposition", mais a aussi "envie de faire avancer notre pays". "Nous discuterons les réformes les unes après les autres et le groupe va contribuer à ce l'on puisse diriger notre pays de manière plus équilibrée", a-t-il promis.

Le député socialiste David Habib, critique de l'alliance de gauche Nupes, n'a pas rejoint "Libertés, indépendance, Outre-mer, territoires". Faute de parvenir à former un groupe, il a annoncé de son côté la formation d'un "pôle" de centre gauche avec cinq autres élus de gauche, qui siègeront parmi les non-inscrits. M. Habib s'est donné "jusqu'à septembre" pour convaincre d'autres députés de s'y rallier afin de former un groupe en bonne et due forme.