Ligue 1 : pour Kombouaré, les tests Covid avant match sont "une aberration"

football
Kombouaré
©GUILLAUME SOUVANT / AFP
L'entraîneur kanak de Nantes s'insurge contre la mesure, rappelant que l'ensemble de l'équipe et du staff est vacciné.

L'entraîneur de Nantes, Antoine Kombouaré, s'est emporté vendredi 7 janvier contre le retour des tests Covid obligatoires 48h avant les matches de Ligue 1, dénonçant une "aberration" quand tout le groupe est vacciné. "Pour moi c'est une connerie, c'est une aberration. On a les trois vaccins, on a le pass sanitaire, on a tout fait... Et aujourd'hui, on est obligés de refaire des tests. Donc pourquoi on a dû faire les vaccins ?", a déclaré Kombouaré à la presse avant le match contre Monaco dimanche. "Vous avez des joueurs malades ? Vous les laissez à la maison", a-t-il ajouté. Mais pour ceux qui ne présentent pas le moindre symptôme, "ce sont des jeunes, ils sont en pleine forme".

La semaine dernière, deux joueurs nantais avaient été testés positifs au Covid à la reprise. Placés à l'isolement, ils ont suivi un programme d'entraînement individuel avant de retrouver le groupe cette semaine. Malgré leur retour, Nantes compte quatre titulaires potentiels partis à la CAN et une poignée d'absents pour d'autres raisons, et Kombouaré n'a que 18 joueurs de champ, dont plusieurs jeunes jamais entrés en L1... avant les tests.

"Ca veut dire qu'on serre les fesses", a expliqué l'entraîneur kanak. "Je pensais qu'il n'y avait que moi qui devais choisir ceux qui pouvaient participer à la rencontre. Mais il y a une première sélection par les tests. Il faut accepter le retour de cette mesure, on n'a pas le choix". A Nantes, les 45 membres du groupe professionnel, joueurs comme encadrement, sont vaccinés, a-t-il précisé.