Lycinaïs Jean et E.Sy Kennenga entament une série de concerts au Zèbre de Belleville

musique
Lycinaïs Jean et E.Sy Kennenga
©L.Otvas
Le duo d’artistes antillais a entamé jeudi soir, au Zèbre de Belleville à Paris, le premier de ses trois derniers concerts de l’année dans l'Hexagone. 
 
Il est un peu plus de 21h lorsqu’ils arrivent sur la scène du Zèbre de Belleville à Paris. E.Sy Kennenga, avec son éternelle casquette vissée sur la tête, et Lycinaïs Jean, avec ce petit fonds de timidité qui lui confère un air de petite fille sage. Mais depuis la lancée de cette initiative, l’année dernière, et après une soixantaine de concerts, autant dire que le duo est rôdé. « C’est une expérience très enrichissante. Et nous maîtrisons l’exercice encore mieux » nous confiait, il y a peu, Lycinaïs Jean.
 
Lycinaïs jean
©L.Otvas
 
C’est elle qui a ouvert les hostilités avec l’une de ses chansons, secondée par la guitare et la voix de E.Sy. Pour cette dernière série de concerts de l’année, pas de révolution dans ce tour de chant. Chaque artiste a déroulé son répertoire, avec une complicité et un plaisir évidents. Mais c’est pour cela que le public est venu : se laisser embarquer par une ambiance chaleureuse et pouvoir reprendre à l’envi les chansons-tubes des deux artistes. « Il y a un côté fusionnel entre eux que j’apprécie beaucoup » déclare un spectateur. « Moi ce que j’aime, c’est le style posé de E.Sy et la variété de styles chez Lycinaïs »  lui répond un autre. « Et aussi leur naturel » surenchérit une troisième.
 
E.Sy Kennenga
©L.Otvas

Au lendemain de Noël, entre les quelque 80 personnes qui ont bravé les grèves et la pluie et le duo, c’est un peu comme une réunion de famille intimiste. On échange, on se parle, et l’on profite d’un bon moment de pop caribéenne portée par deux talentueux musiciens-chanteurs, à moins que ce ne soit le contraire. Le duo jouera à nouveau vendredi et samedi soir. Ensuite, il se déplacera à Nantes au New Factory, le 22 janvier 2020. Puis Lycinaïs Jean se produira, seule, à Niort le 24 à l'Entr'Act.
 


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live