Maria: Les services de l'Etat, l'armée et EDF mobilisés en Guadeloupe

cyclones
Maria: 60.000 foyers toujours privés d'électricité
©Cedrick Isham CALVADOS / AFP
Quelque 60.000 foyers étaient toujours privés d'électricité jeudi matin (heure locale) en Guadeloupe après le passage de l'ouragan Maria et l'eau était coupée encore dans de nombreux secteurs
"L'ensemble des services de l'État sont mobilisés pour dégager les voies, secourir et aider au retour à la normale, en complément des moyens déployés par la région, le département et les communes", assure la préfecture dans un communiqué. Les équipes EDF sont également mobilisées pour permettre de rétablir l'électricité sur l'ensemble du territoire. 

150 militaires déployés

Les liaisons maritimes "passagers" et fret ont repris avec les îles de La Désirade, Les Saintes, et Marie-Galante, particulièrement touchées. 150 militaires des FORMISC (Formations militaires de la sécurité civile) ont été déployés, dont 50 sur les trois îles pour dégager les routes et sécuriser les habitations et 100 en Guadeloupe pour "aider au déblaiement de 11 collèges et de plusieurs sites d'adduction d'eau". On compte aussi 140 militaires du RSMA (service militaire adapté) de Guadeloupe et 60 renforts de Guyane mobilisés sur la Basse-Terre pour le dégagement des voies.

Des usines de production d'eau paralysées

EDF travaillaient ce jeudi pour permettre à 30 000 clients supplémentaires de bénéficier à nouveau de l'électricité. Si l'eau est encore coupée dans de nombreux endroits, plusieurs "établissements sensibles" ont été réapprovisionnés, comme le CHU de Pointe-à-Pitre qui "a de l'eau en qualité et pression suffisante" ou le centre hospitalier de Basse-Terre qui "est de nouveau réalimenté en eau avec une pression faible mais suffisante pour faire tourner les automates de biologie et de stérilisation".

Le manque d'électricité n'est pas sans conséquence pour les usagers. Outre les produits congelés qui seront à consommer immédiatement, à plus grande envergure, ce sont surtout les usines de production d'eau qui sont paralysées par le manque d'électricité. Elles ne peuvent donc pas fournir l'eau à leurs abonnés. Et parmi ceux-ci, en Grande Terre, il y a des EHPAD et le centre de dialyse de l'AUDRA qui se trouve en souffrance.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live