Maurice: deux nouveaux cas de Covid après près d'un mois sans contamination

océan indien
Ile Maurice
©Google maps
L'île Maurice a enregistré deux nouveaux cas de Covid-19, une première depuis le 26 avril qui concerne deux personnes récemment rapatriées d'Inde et qui avaient été placées en quarantaine à leur retour.
Ces personnes figuraient parmi un groupe de 149 Mauriciens rapatriés de New Delhi et de Mumbai le 9 mai, qui avaient été placés en quarantaine à leur arrivée sur l'île. Les deux nouveaux porteurs du virus, issus de la même famille, sont "dans le même centre de quarantaine" et sont "asymptomatiques", a déclaré à l'AFP le Dr Zouberr Joomaye, porte-parole du comité national de communication sur le Covid-19, après en avoir fait l'annonce à la télévision. Les deux individus avaient été testés négatifs à leur départ d'Inde, mais un nouveau test à l'issue de leur quarantaine "s'est révélé positif", a-t-il expliqué.
    

334 cas et 10 décès

Ces deux nouveaux cas "viennent justifier toutes les mesures de précaution prises par le gouvernement. Vous imaginez si ces deux personnes avaient été autorisées à rentrer chez elles sans passer par la quarantaine ici?", a-t-il ajouté. Le nombre de cas recensés à Maurice depuis mars dernier s'élève désormais à 334. Au total dix décès ont été enregistrés et 322 personnes ont guéri. 
    
Cet archipel de l'océan Indien avait initialement été le pays le plus touché en Afrique de l'Est, avec 332 cas déclarés seulement six semaines après le début de l'épidémie.
    

Confinement strict et état d'urgence sanitaire

Le gouvernement mauricien a imposé l'un des confinements les plus stricts d'Afrique le 20 mars, allant jusqu'à ordonner la fermeture pour 10 jours des supermarchés. Ceux-ci ont depuis rouvert, mais la population a été divisée en trois groupes par ordre alphabétique, chacun étant autorisé à faire des courses deux jours par semaine. L'état d'urgence sanitaire a été maintenu jusqu'au 1er juin. Mais depuis le 15 mai, l'île a commencé la première phase de son déconfinement avec la reprise progressive de certaines activités, venues s'ajouter aux secteurs essentiels comme les banques et les supermarchés.
    
Si les rassemblements religieux, politiques et syndicaux sont toujours interdits, les boulangeries, boucheries, poissonneries ou encore les salons de coiffure sont ouverts. Les marchés, bars et centres commerciaux restent fermés jusqu'au 1er juin, tandis que les écoles ne rouvriront que le 1er août. Le port du masque et les mesures de distanciation sociale sont désormais obligatoires, tout contrevenant étant condamné à payer une amende.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live