publicité

Mayotte : début des négociations, manifestation place de la République, conseil départemental envahi [DIRECT]

Au deuxième jour de la visite d'Annick Girardin à Mayotte, les esprits ne s'apaisent pas. Alors que la ministre rencontre le collectif de citoyens, des manifestants ont envahi le conseil départemental dans la matinée. Une manifestation s'est déroulée place de la République.

© DR
© DR
  • La1ere.fr avec Mayotte la 1ère et AFP
  • Publié le , mis à jour le
A l'origine, les manifestants se sont réunis sur la place de la République, à Mamoudzou.  Des milliers de personnes étaient présentes. Certaines ont entamé une "marche contre l'insécurité et la violence".


Mais la marche s'est finalement dirigée vers le conseil départemental qui a été envahi par les manifestants. Des dizaines de personnes ont fait irruption dans l'hémicycle comme le montre ce Facebook live reportage de Mayotte la 1ère :
 

Conseil départemental envahi

Les élus étaient réunis pour préparer une réunion prévue à 14h, heure de Mayotte (12h à Paris).

#Place de la République

En fin de matinée, des milliers de personnes sont encore rassemblées place de la République. Regardez le reportage de Mayotte la 1ère :

Factuel 2e jour Mayotte


Devant la foule, le député Les Républicains de Mayotte a déclaré, à propos des annonces de renforts de forces de l'ordre  :

Le gouvernement a fait quelques annonces qui vont dans la bonne direction. Mais il peut mieux faire.

- Mansour Kamardine, député LR


#Rencontre avec le collectif et l'intersyndicale

Annick Girardin rencontre ce mardi après midi une délégation du délégation du collectif des citoyens, de l'intersyndicale et des élus. Avant d'entrer dans la préfecture, Fatihou Ibrahim, porte-parole du collectif des citoyens, a prévenu que la ministre allait "nous servir de boîte aux lettres". "On va lui remettre un courrier" pour demander un gouvernement de "nous envoyer un véritable interlocuteur qui sera capable d'engager le gouvernement sur trois points: le rattrapage de Mayotte, qui nous est dû, le développement de Mayotte, qui nous est dû, et l'insécurité, sur laquelle nous n'allons pas négocier, parce qu'on ne peut pas avoir de liberté sans avoir de sécurité", a-t-il détaillé. Le point avec Papinot Zaïdani, journaliste à Mayotte la 1ère :

L'intersyndicale et le collectif initiateurs du mouvement avaient refusé de la rencontrer lundi à son arrivée dans l'île, pour la rentrée des classes, dénonçant une "mascarade".

 

#Violences à Passamainty

En marge du mouvement de grève générale, des violences urbaines se sont déroulées lundi soir à Passamainty, commune située au sud de Mamoudzou. Une centaine de jeunes a jeté des cocktails Molotov sur les forces de l'ordre. Trois policiers ont été blessés selon la page Facebook "Police nationale de Mayotte". 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play