Météo, renforts : le ministère de l'Intérieur fait le point alors que l'ouragan Maria s'approche des Antilles

cyclones
collomb
©JULIEN MATTIA / NURPHOTO
Météo, dispositifs, renforts : à l'issue d'une réunion de la cellule interministérielle de crise, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, fait le point sur la situation dans un communiqué. L'ouragan Maria de catégorie 3 menace la Martinique et la Guadeloupe.
Actuellement en catégorie 3, l'ouragan Maria est à proximité des Petites Antilles. Il devrait passer à une cinquantaine de kilomètres de la Martinique dans la nuit de lundi à mardi.

Maria se déplace à 9km/h

L'ouragan Maria "se déplace très lentement, à 9 km/h", indique le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, dans un communiqué publié ce lundi 18 septembre à 22h30 (heure de Paris).


Vigilance rouge et violette

La Martinique, placée désormais en vigilance violette, pourrait subir des vents atteignant jusqu’à 180 kms/h et des précipitations cumulées entre 200 et 300 mm, avec des vagues de 8 à 9 mètres.

La Guadeloupe est placée en vigilance rouge depuis 12h (heure locale), 18h (heure de Paris). Les vents pourraient atteindre 200 kms/h, les précipitations cumulées sur 24 heures pourraient être comprises entre 200 et 400 mm, et la houle au large de la Guadeloupe approcherait les 8 à 10 mètres, indique le ministère.

Risque de submersions-inondations

"Compte-tenu du risque important de submersions-inondations, de coulées de boue ou de glissements de terrains par endroit", le ministre appelle les habitants "de Martinique, Guadeloupe et des îles du Nord à suivre scrupuleusement les consignes délivrées par les préfectures".

Les renforts

Dans ce communiqué, Gérard Collomb, dit suivre la situation "personnellement". Il indique qu'"outre les sapeurs-pompiers du SDIS de Guadeloupe déjà mobilisés, des moyens de la sécurité civile sur place sont très présents avec 668 personnels de la sécurité civile et près de 3000 tous services confondus déployés dans la zone Antilles".

Etat-major renforcé

Le ministre a aussi décidé la mise en place d’un "dispositif renforcé".  Ainsi, en Guadeloupe "un état-major renforcé constitué de 11 personnels supplémentaires affectés au Centre Opérationnel Départemental (COD) de la préfecture de Guadeloupe vient s'ajouter aux 11 personnels renforçant l’état-major de la zone Antilles depuis le début des épisodes cycloniques". "A Saint-Martin, 511 effectifs opérationnels de la Sécurité Civile sont déployés et 19 personnels renforcent le commandement des moyens localement", ajoute également Gérard Collomb dans ce communiqué.
 

Arrivée du "Tonnerre"

Un détachement de 106 sapeurs-sauveteurs de la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC) experts en phénomènes cycloniques et inondations, avec du matériel, a aussi été envoyé en Guadeloupe, dimanche. "Ces personnels sont pré-positionnés en équipes polyvalentes, notamment à Marie-Galante et Pointe-à-Pitre", explique le ministre de l'Intérieur qui ajoute également que le bâtiment de projection et de commandement des Armées, "Le Tonnerre" devrait arriver aux Antilles le 24 septembre. Parti de Toulon après le passage de l'ouragan Irma, il a à son bord d’importants moyens humains et matériels. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live