De Miquelon à Rodez, Léana Coste rêve de devenir joueuse de foot professionnelle

football
Léana Coste
Léana Coste ©Mica GBM @PhootoRafettes
"Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité", Léana Coste a fait sienne cette célèbre phrase d'Antoine de Saint-Exupéry. Au mois de juillet, cette jeune Miquelonnaise a quitté sa terre pour rejoindre Rodez dans l'Aveyron. Son rêve ? Devenir joueuse de foot professionnelle. 
Lorsqu'elle foule la pelouse synthétique du stade d'entraînement Louis Polonia à Rodez, on ressent toute la joie, mais aussi la détermination et la volonté de Léana. Arrivée au mois de juillet dernier à Rodez dans l'Aveyron, cette jeune Miquelonnaise se rapproche chaque jour davantage de son rêve : devenir joueuse professionnelle de football.

Une volonté qui force l'admiration 

Léana a fait de gros sacrifices pour assouvir sa passion pour le football. Elle s'est éloignée de Saint-Pierre-et-Miquelon, de ses parents et de ses amis pour poser ses valises dans une région dont elle ne connaissait rien d'autre que le nom, il y a encore quelques mois. "Il y a beaucoup plus de montagnes que chez moi, il n'y a pas la mer, beaucoup de champs, de forêts", affirme t-elle. 

Et ce ne sont pas les températures hivernales de l'Aveyron qui ont refroidi les ambitions de Léana. La jeune fille affiche une volonté qui force l'admiration. "Il y a eu quinze jours un peu difficiles mais ses copines l'ont bien intégrée. Elle est très motivée et elle progresse chaque semaine. Après, il est difficile de savoir quelle sera la suite, elle est jeune...", indique prudemment Pierre Cluzel, l'entraineur de l'équipe féminine U19 au Rodez Aveyron Football

Une intégration réussie 

Léana s'entraîne quatre fois par semaine et dispute un match en championnat le week-end. Un emploi du temps très chargé auquel il faut ajouter les études. Léana est en 1ère au lycée Alexis-Monteil de Rodez et veut décrocher l'année prochaine son bac. "Elle travaille sérieusement et autant elle était un peu timide en début d'année, désormais elle est bien épanouie", affirme Sylvie Combettes, professeur de physique. 
Léana Coste
©La1ère
Son arrivée à Rodez, Léana la doit en partie à ses parents qui croient en ses rêves, mais aussi à Florian Couderc, conseiller technique football qui a endossé, par amitié pour ses parents, le rôle de tuteur. "J'ai eu l'occasion d'effectuer une mission pour la Fédération française de football à Saint-Pierre-et-Miquelon et là-bas j'ai reçu un accueil extraordinaire. C'est pour moi, un juste retour des choses que d'accueillir Léana et de l'aider à progresser dans sa passion pour le football."

A l'entrainement avec le Rodez Aveyron Football ou avec la section sportive du lycée Alexi-Monteil, Léana a très vite pris conscience de la difficulté à devenir un jour joueuse professionnelle.

Quand je suis arrivée, c'est vrai que c'était un peu dur. Je me sentais un niveau en-dessous des filles. A Saint-Pierre et Miquelon, on ne joue que quatre mois et nous n'avons pas beaucoup de matchs parce que nous ne sommes pas très nombreuses à pratiquer le foot. Mais à présent, je me sens mieux, je parviens à mieux me placer sur le terrain.


Léana ne reviendra pas avant le mois de juillet prochain chez elle, à Miquelon, et parfois le mal du pays la rattrape. C'est là, que Florian, son tuteur, intervient pour la rassurer et l'encourager. Léana peut également compter sur ses nouvelles copines qui l'entourent au Rodez Aveyron Football, mais aussi au lycée et à l'internat le soir où ces moments de nostalgie sont les plus forts. 

Regardez notre reportage avec les images d'Emmanuel Morel: 
©la1ere

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live