Montagne d'or : l'Etat dépose un recours contre la prolongation de la concession minière

politique
Camp Citron Compagnie Montagne d'Or
Camp Citron Compagnie Montagne d'Or ©Jocelyne Helgoualch

Le gouvernement a réaffirmé son opposition au projet minier Montagne d'or en Guyane en déposant un recours contre le tribunal administratif qui lui avait ordonné de prolonger les concessions minières.

Le gouvernement a réaffirmé son opposition au projet minier Montagne d'or en Guyane en déposant un recours contre le tribunal administratif qui lui avait ordonné de prolonger les concessions minières, ont annoncé trois ministres mercredi dans un communiqué.
"Le Gouvernement a décidé de former un recours contre la décision du tribunal administratif de Cayenne en date du 24 décembre 2020, qui enjoignait l'Etat de prolonger sous six mois les concessions de la Compagnie Montagne d'Or en Guyane et d'en fixer la durée", peut-on lire dans le texte signé par les ministres de la Transition écologique Barbara Pompili, des Outre-mer Sébastien Lecornu et la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher.

"Question de cohérence"

Selon Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, « Le projet Montagne d’Or est clairement incompatible avec nos ambitions environnementales et nous maintenons notre opposition au projet : c’est une question de cohérence." De son côté, le ministre des Outre-mer estime qu’un "projet de l’ampleur de la Montagne d’Or n’a pas sa place en Guyane. Il ne répond ni à nos exigences environnementales, ni aux attentes économiques et sociales des Guyanaises et des Guyanais. Pour autant, je crois au développement d’une filière aurifère responsable et durable. Pour cela, nous devons travailler collectivement avec les entreprises locales pour une montée en compétences techniques et une progression sur le plan environnemental". 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live