outre-mer
territoire

Municipales : le projet de cité des Outre-mer refait surface dans la campagne à Paris

patrimoine
anne hidalgo cité des outremer
Anne Hidalgo, maire de Paris et candidate aux élections municipales de 2020, lors d'une réunion avec son comité de soutien ultramarin. ©Albane Lussien
Lors de la présentation de son comité de soutien ultramarin, Anne Hidalgo a annoncé que la cité des Outre-mer verrait le jour si elle est réelue en mars. Lancé sous la présidence de François Hollande en 2017, le projet a connu de nombreux revirements mais a été mis en suspens.
"Je suis volontaire pour porter ce projet donc il se fera". Anne Hidalgo, maire sortante de la ville de Paris et candidate aux élections de mars prochain, a annoncé vendredi 21 février s'engager à relancer le projet de la cité des Outre-mer dans la capitale. 
 

C'est indispensable et c'est un engagement de ma part si les Parisiens m'accordent leur confiance, que nous puissions travailler à l'ouverture de cette maison des Outre-mer qui doit être un lieu d'accueil, de valorisation de la culture, de la gastronomie, du patrimoine artisinal, artistique des Outre-mer. Mais aussi un lieu de rencontres, de débats, d'échanges. Un lieu de rayonnement et de service. 
Anne Hidalgo, candidate à la mairie de Paris

 
L'annonce a été faite lors de la présentation de son comité de soutien ultramarin dans le cadre de sa campagne pour les élections municipales. D'après Anne Hidalgo, la cité des Outre-mer telle qu'elle l'envisage pourrait se situer dans le 12e arrondissement, où le maire actuel Emmanuel Grégoire aurait déjà lancé une prospection pour déterminer des lieux. Il pourrait s'agir du Palais de la Porte Dorée, où est actuellement abrité le musée de l'Histoire de l'immigration et un aquarium. 
 

Un projet vieux de 20 ans

Le projet de la cité des Outre-mer a traversé trois quinquennats sans se concrétiser. Il a émergé sous le gouvernement Jospin lors de la campagne présidentielle de 2001. Seize ans plus tard, en mars 2017, François Hollande grave dans le marbre son "irréversibilité". Mais dans la même année, le gouvernement Philippe met le projet en suspens. Ainsi le 8 novembre 2017, un collectif de personnalités signe une tribune dans les colonnes de Libération pour alerter sur l’avenir du projet. 

 En mars 2019, France Ô retraçait les étapes successives du projet :  
Face à la maire sortante Anne Hidalgo, huit candidats se sont déclarés pour les élections municipales 2020 : David Belliard (EELV), Agnès Buzyn (LREM), Christophe Berkani (sans étiquette), Marcel Campion (sans étiquette), Rachida Dati (LR), Serge Federbusch (RN), Danielle Simmonet (LFI) et Cédric Villani (dissident LREM).