MUSIQUE. Sylviane Cédia revisite Malaika de Myriam Makeba en gragé et kaséko

musique
Pour Cover Music, Sylviane Cédia a choisi de reprendre Malaika de Myriam Makeba. Une chanson importante pour elle et qui l’accompagne depuis le début de sa carrière. C’est aussi un bel hommage à cette icône sud-africaine qu’elle considère comme sa grande soeur d’Afrique, à découvrir ici.

L’artiste guyanaise Sylvaine Cédia a plusieurs cordes à son arc. Elle est chanteuse, auteure, compositrice et guitariste. Originaire de Maripasoula, Sylviane Cédia a grandi au bord du fleuve. Sa musique a été nourrie et influencée par les cultures et coutumes des différentes ethnies guyanaises.
C’est sur un carbet installé sur une rive de la Comté et accompagnée de deux musiciens qu’elle interprète l’un de ses plus grands succès "Nou lé rivé Cayenne" et "Malaika" qu’elle a choisie comme cover. 

Pour la cover, le saxophoniste Emile Cibrelus a choisi de jouer dans une registre plus élevé "soprano", qui à l’origine n’existe pas sur ce titre. De son côté le joueur de tambour traditionnel (ka), Loan Clau, a adapté le rythme cubain de la chanson d’origine pour en faire un rythme gragé, qu’il a ensuite mixé avec du kaséko, le principal rythme en Guyane.

Sylviane Cédia et ses musiciens Emile Cibrelus (saxophone) et Loan Clau (tambour) interprètent deux titres : 

  • "Malaika", reprise de Myriam Makeba (Fadhili William Mdawida)
  • "Nou lé rivé Cayenne" (Sylviane Cédia)

Enregistré au Papadilo fleuve la comté Roura, Guyane

Réalisation : François Clarou et Benjamin Morel  
Production: Artibella
Durée: 14 min - 2021