Non, rien ne prédit qu'en 2020 la saison cyclonique sera hors-norme dans l’Atlantique

cyclones
Cyclone Irma
©HO / NOAA/RAMMB / AFP
La prochaine saison cyclonique dans l’Atlantique, qui débute le 1er juin, agite d’ors et déjà la toile. Des prévisions évoquent "une saison active" mais "dans la moyenne". Pourtant, le souvenir d’Irma et de Maria en 2017 plane et vous êtes nombreux à manifester de l’inquiétude.
 
Depuis quelques heures, les messages pleuvent par centaines sur les réseaux sociaux. Un article de nos confrères de Guadeloupe la 1ère, partagé jeudi 12 mars sur nos pages Facebook et Twitter, vous a interpellé : il traite de la prochaine saison cyclonique, aux Antilles notamment. Ces posts ont été partagés plusieurs milliers de fois.   

Un flot de réactions

Dans cet article qui ne se veut pas alarmiste, il est question d’une "saison cyclonique 2020 active avec huit ouragans dont trois majeurs" c’est-à-dire des phénomènes de catégorie 3 ou supérieure sur l'échelle Saffir-Simpson. Une saison "dans la moyenne" précise notre confrère : "une quinzaine de dépressions et huit ouragans dont trois majeurs".

Mais cette perspective a inquiété beaucoup d'internautes qui réagissent : "C’est un peu trop là pour nous, laissez-nous reprendre notre souffle" , "non mais on se fait virer de la Terre là" ou encore "La planète se rebelle. Fallait pas la saloper comme ça." "2020, c'est Koh Lanta, à la fin il en restera plus qu'un". 


Quelle est la moyenne ? 

La planète se rebelle certainement, mais ces prévisions cycloniques n’en sont pas la preuve. Les moyennes pour la période 1981-2010 sont de 12 tempêtes tropicales, 6 ouragans et 3 ouragans majeurs par saison, expliquait Météo France dans son bilan de 2017, année restée, elle, exceptionnelle.   

2017, année dévastatrice

La saison 2017 avait été particulièrement dévastatrice : Irma et Maria avait dévasté Saint-Martin, Saint-Barthélemy et la Gudeloupe en septembre. Fin août, Harvez avait fait des ravage au Texas. Selon un rapport du Centre météorologique régional spécialisé (CMRS) de l'OMM à Miami, qui relève du Centre national des ouragans des États-Unis et partagé par Météo France, sur les 17 tempêtes tropicales ayant reçu un nom en 2017, 10 se sont transformées en ouragans et six sont devenues des ouragans majeurs. 

À l’inverse, la saison cyclonique 2013 avait été très calme : 12 tempêtes dont deux ouragans.En 2019 par exemple, la saison a compté 20 phénomènes cycloniques, dont deux ouragans de catégorie 5. Dorian, notamment, avait dévasté les Bahamas. Sur la période 1981-2010, 12 tempêtes tropicales, six ouragans dont trois majeurs ont été dénombré, en moyenne, chaque année, d’après Météo France.
Sur internet, certains vont jusqu'à parler d'"apocalypse". C'est exagéré et prématuré. La saison cylconique aux Antilles ne débute que dans 11 semaines, les prévisions peuvent encore beaucoup varier d’ici là. 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live