"Nous n'oublions pas" le journaliste otage Olivier Dubois, assure Emmanuel Macron

politique
Le chef de l'Etat présente ses voeux à la presse à l'Elysée
Le chef de l'Etat présente ses voeux à la presse à l'Elysée ©Ludovic MARIN / POOL / AFP
"Nous n'oublions pas" Olivier Dubois, le journaliste otage d'un groupe jihadiste au Mali depuis avril 2021, et la France "est pleinement mobilisée" pour obtenir sa libération, a assuré mardi Emmanuel Macron.

"Un travail inlassable est mené par nos équipes diplomatiques, nos militaires et les services compétents", a affirmé le chef de l'Etat en présentant ses voeux à la presse à l'Elysée. "Vous connaissez ma très grande réserve" pour "donner plus de détails", "mais je veux que vous soyez certains que nous sommes pleinement mobilisés pour oeuvrer à sa libération", a-t-il ajouté, en précisant que l'Etat était "aux côtés de sa famille".

"Seul otage français au monde"


Au début de la cérémonie, le président de l'Association de la Presse présidentielle (APP) Olivier Bost, journaliste à RTL, a évoqué Olivier Dubois, le "seul otage français dans le monde" depuis la libération en octobre 2020 de Sophie Pétronin, également enlevée au Mali. 
    

Le journaliste indépendant de 47 ans, vivant et travaillant au Mali depuis 2015, avait annoncé son enlèvement dans une vidéo diffusée le 5 mai 2021, expliquant avoir été kidnappé le 8 avril à Gao, dans le nord, par le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM), principale alliance jihadiste au Sahel, liée à Al-Qaïda.


Fin mai, la France a confirmé qu'il était otage d'un groupe jihadiste et le Parquet national antiterroriste (Pnat) a ouvert une enquête préliminaire pour "enlèvement en bande organisée" et "en relation avec une entreprise terroriste". La famille d'Olivier Dubois a dénoncé début janvier le silence des autorités sur son sort en lançant une pétition demandant sa libération. "Nous ne savons rien. Cette absence d'information et ce silence sont insupportables, alors qu'Olivier est en situation d'urgence", a-t-elle déploré.