"Nous sommes en guerre", une mini-série sur le Covid-19 avec l'actrice guyanaise Stana Roumillac

culture
nous sommes en guerre affiche
©Fricero Films
"Nous sommes en guerre" est une mini-série en 6 épisodes, tournée dans le plus strict respect des règles de confinement, autour de la crise du coronavirus. L'histoire d'une femme dont la vie va basculer à cause du Covid-19, avec la comédienne guyanaise Stana Roumillac.
C’est l'histoire d'une passion et d'une créativité sans bornes. Une comédienne, un réalisateur, un scénariste s’interrogent sur notre relation au monde. Ils produisent et tournent au jour le jour, dans le respect le plus total des règles de confinement, "Nous Sommes En Guerre", mini-série de 6 épisodes, qui raconte l'histoire d'une femme dont la vie sera transformée face au Coronavirus. La comédienne Stana Roumillac (Un Si Grand Soleil, Le Bonheur d'Elza, Le Lion, Alice Nevers, Tourments d'amour...) y prouve encore une fois qu'elle a du talent.

À croire que le confinement fait naître l’inspiration. En même temps quand des jeunes esprits passionnés sont enfermés ensemble, il ne peut qu’en sortir une belle création. Le scénario original et palpitant est né dans un appartement du sud de la France. Là, le réalisateur et producteur Emmanuel Fricero, le scénariste Loïc Landrau et l'actrice Stana Roumillac se mettent à discuter des conséquences de ce confinement et du monde de demain. La mini-série Nous sommes en guerre vient de voir le jour.

On s’est dit pourquoi ne pas créer quelque chose à partir de ce qu’on était, de ce qu’on vivait  à ce moment-là (…). Est venue l’idée de cette jeune femme qui ne croyait pas au coronavirus au départ.
Stana Roumillac

 

Exercice d'écriture

La Guyanaise Stana Roumillac joue le rôle de Stella, une jeune femme qui ne croit pas au virus et considère qu'il s’agit d’un complot. Mais sa vie va radicalement changer à cause, ou grâce au Coronavirus. Stella va tout simplement ouvrir les yeux sur le monde, avec la promesse de nous tenir en haleine durant six semaines.
 
Chaque épisode est mis en ligne sur YouTube le samedi à 11 heures. Il faut donc écrire, vite. Le temps est court, le travail est dense. Les moyens techniques sont restreints. Stana, le dit simplement : "nous faisons absolument tout, Emmanuel Fricero est le metteur en scène, il s’occupe du montage et de la post-production. Ce qui est peut être difficile, c’est d’être un peu seul, mais en même temps c’est positif, parce que du coup on crée".
   

Espoir

Qu’importe, la passion n’a pas de limites. C’est un travail d’équipe dit Stana Roumillac où chacun est force de proposition. Les six épisodes de quatre à cinq minutes doivent mener jusqu’à la fin du déconfinement.

Qui aurait pu croire que le "nous sommes en guerre" du président Emmanuel Macron provoquerait autant réactions ou de créations artistiques. Pour Stana Roumillac et ses amis, cette période de confinement est pour le moins inventif. Fatigante aussi parce que le travail ne manque pas. Mais le jeu en vaut la chandelle… Une œuvre humble et indélébile. Cette mini-série interpelle :

Chacun de nous possède le pouvoir de changer. Il n’est pas extérieur. Si on veut que la planète et l’humain aillent mieux, cela part de sois d’abord, si chacun change, notre monde change. 


Les mots de Stana sont presque candides quand on regarde la société telle qu’elle est aujourd’hui. Mais avec de l’espoir, il y aura ce monde d’après le Covid-19. Avec plus de solidarité, plus de prise de conscience pour la planète, plus de considération pour les personnels hospitaliers…Il n’est pas interdit d’espérer.

Le reportage de Thierry Belmont :
©la1ere
Les Outre-mer en continu
Accéder au live