outre-mer
territoire

Nouvelle-Calédonie : tout ce que vous devez savoir avant le XVIe comité des signataires

comité des signataires
Le XVIe comité des signataires de l'Accord de Nouméa se tient jeudi 2 et vendredi 3 novembre à Paris. Un rendez-vous important à l'approche de la consultation sur l'avenir de la Nouvelle-Calédonie qui se déroulera avant novembre 2018. Que faut-il savoir sur ce nouveau comité ?

Le calendrier

Lundi 30 octobre : Le président de la république Emmanuel Macron a accueilli les responsables politiques calédoniens à l'Elysée. Une rencontre préliminaire destinée à recueillir l'état d'esprit, et les positions de chacun sur la question du referendum. 
Jeudi 2 novembre : Ouverture officielle du XVIe comité des signataires à l'Hôtel Matignon. Le premier ministre Edouard Philippe évoquera plusieurs dossiers clés (voir ci-dessous) avec les élus calédoniens.
Vendredi 3 novembre : La session se terminera par une réunion technique entre Annick Girardin, ministres des Outre-mer et les membres du comité. Une réunion sur la sécurité est également prévue au ministère de l'intérieur. 
Lundi 6 novembre : En marge du comité des signataires, Manuel Valls, récemment nommé président de la mission parlementaire sur l'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie, s'entretiendra avec les élus du caillou.

Les enjeux
Cinq points majeurs seront évoqués lors du comité :

- Le corps électoral. L'inscription automatique des natifs sur la liste référendaire divise toujours les parlementaires en Nouvelle-Calédonie. Une partie des indépendantistes réclame que les Kanaks (uniquement) soient automatiquement inscrits . Une mesure "discriminatoire" selon les loyalistes, pour qui tous les natifs, Kanak ou non, devraient dès lors être inscrits automatiquement.
- Les modalités d'organisation de la consultation de 2018. Il s'agira notamment de travailler sur le calendrier, et de se pencher sur la formulation de la question posée lors du referendum. La mise en place de procurations pour les Calédoniens à l'étranger sera également étudiée, de même que la présence -ou non- de magistrats dans les bureaux de vote.
- La mise en oeuvre de l'Accord de Nouméa. Comme chaque année, un bilan de l'Accord sera réalisé. La question du transfert des compétences sera évoquée, notamment celles de l'article 27 de la loi organique (relatif à la gestion des communes, à l'audiovisuel, et à l'enseignement supérieur).
- Le nickel. En Nouvelle-Calédonie, l'industrie minière connaît une période difficile depuis quelques années. L'année dernière, l'Etat avait dû intervenir pour soutenir financièrement l'activité. Des discussions devraient donc avoir lieu concernant la stratégie du pays face à la crise du nickel, ou encore le soutien de l'Etat.
- La participation de la Nouvelle-Calédonie aux Assises des Outre-mer. Promesse de campagne d'Emmanuel Macron, les Assises ont été lancées le 4 octobre dernier. Les modalités de la participation calédonienne ne sont pas encore connues. Les Assises pourraient prendre la forme d'une réflexion sur l'avenir de la jeunesse calédonienne.

Les personnalités calédoniennes présentes

Plus de 25 élus seront présents à Matignon, après avoir été invités par l'Etat ou désignés par leurs partis pour intégrer la délégation.
Pour la plateforme loyaliste, il s'agit de :
- Philippe Gomes (Calédonie Ensemble)
- Philippe Dunoyer (Calédonie Ensemble)
- Annie Qaeze (Calédonie Ensemble)
- Philippe Germain (Calédonie Ensemble)
- Philippe Michel (Calédonie Ensemble)
- Gérard Poadja (Calédonie Ensemble)
- Pierre Frogier (Rassemblement-LR)
- Maurice Ponga (Rassemblement-LR)
- Thierry Santa (Rassemblement-LR)
- Virginie Ruffenach (Rassemblement-LR)
- Bernard Deladrière (Rassemblement-LR)
- Yoann Lecourieux (Rassemblement-LR)
- Eric Gay (Rassemblement-LR)
- Gil Brial (MPC)
- Wilfried Weiss (Tous Calédoniens)

Pour les Républicains Calédoniens :
- Sonia Backes (MRC)
- Simon Loueckhote (LMD)
- Harold Martin (Avenir Ensemble)
- Philippe Blaise (MRC)

Pour l'UC-FLNKS :
- Gilbert Tuyienon (UC)
- Gérard Reigner (UC)
- Jacques Lalié (UC Renouveau)
- Roch Wamytan (UC)
- Néko Hnepeune (UC)
- Louis Kotra Uregei (Parti travailliste)

Pour l'UNI-FLNKS :
- André Némia (Palika)
- Louis Mapou (Palika)
- Victor Tutugoro (UPM)
- Paul Néaoutyine (Palika)
- Alphonse Digoué (Palika)

L'état d'esprit

Plusieurs participants ont d'ores et déjà livré leur état d'esprit, et leurs attentes vis-à-vis de ce nouveau comité. 


Edouard Philippe : "Esprit de fierté et concentration"

En prélude au Comité des signataires, le Premier ministre Edouard Philippe a évoqué l'avenir de la Nouvelle-Calédonie, en réponse au député Philippe Gomès. C'était à l'Assemblée nationale mardi 31 octobre. Il a évoqué le "destin commun" et "l'envie de vivre ensemble". 


Publicité