Nouvelle-Calédonie : combien valent l'usine du Sud et la mine de Goro Nickel ?

industrie
NICKEL
Tableau de cotation des métaux industriels et du nickel (Bourse des métaux de Londres) ©Alain Jeannin
La reprise du grand site industriel calédonien du Sud avance. Quel est le prix de vente, sur combien porte la négociation financière entre le Brésilien Vale et l’Australien New Century ? La fourchette se situerait entre 204 et 400 millions de dollars.
Vale veut réduire sa voilure. Le mineur brésilien est confronté à de nouvelles pertes et à la pandémie de Covid-19 qui impacte ses résultats et sa production au Brésil. La multinationale s’est faite à l’idée qu’il lui fallait tailler dans son actif le moins rentable : son usine de Nouvelle-Calédonie avec sa mine de nickel et de cobalt. Et qu’il fallait vendre, même à un prix très bas. Vale estime que cela lui enlèvera une épine du pied.
 
NICKEL
Complexe industriel de Goro Nickel & Cobalt (Usine du Sud) en Nouvelle-Calédonie ©AFP


Un actif déprécié

Le mineur brésilien Vale, second producteur mondial de nickel, a déclaré lundi à l’agence Reuters qu’il prévoit d’enregistrer une "charge de dépréciation", autrement dit une diminution de la valeur du grand site industriel de Goro Nickel & Cobalt en Nouvelle-Calédonie. Vale réduit sa valeur de 400 millions de dollars, à la date du 30 juin. "Vale fait le nettoyage, afin d'améliorer son bilan financier, cette dépréciation de 400 millions de dollars (353 millions d’euros) indique que  le complexe industriel calédonien est mis au prix du marché" a réagi Jean-François Lambert, expert du secteur et conseiller en investissement dans les matières premières. Mais quel est son prix ?
 

Valeur entre 204 et 400 millions de dollars

En Nouvelle-Calédonie, une source proche du dossier a confirmé à Outre-mer la 1ere, sous couvert d’anonymat, que "cette somme de 400 millions de dollars est bien aussi l’ordre de grandeur de la négociation, du deal entre le vendeur Vale, et l’acheteur la société minière australienne New Century". Pour autant, on peut imaginer que la société australienne essaiera de faire encore baisser le prix. La semaine dernière à Melbourne, devant des investisseurs, un dirigeant de New Century a déclaré : "nous devons presser le bouton encore plus fort". En effet, si l'on regarde la valeur de Vale Nouvelle-Calédonie, qui figure au bilan 2019 de Vale, on atteint la somme de 604 millions de dollars. "Si l'on applique la provision supplémentaire de 400 millions, cela voudrait dire que la valeur de l'actif est de 204 millions de dollars" au 30 juin 2020, a précisé Jean-François Lambert.
 
NICKEL
Bilan Vale-NC, présentation rapport financier Vale 2019. ©Vale

Les banques qui devraient finaliser la vente entre les deux parties (Vale et New Century) sont désormais connues. Il s’agit de Banco do Brasil, Citigroup (Etats-Unis), Crédit Agricole (France), Mizuho, MUFG et SMBC Nikko (Japon).
 

Un géant prêt à bondir

L’usine du Sud a accumulé les dépassements budgétaires et les années de retard avant son démarrage en 2010. Vale aurait investi plus de 6 milliards de dollars dans le site calédonien, certaines sources parlent de 9 milliards. La grande mine de nickel et de cobalt de Goro et l’usine du Sud bénéficient d’un plan de relance industriel qui commence à porter ses fruits : 100 tonnes de nickel et de cobalt destinés à l’industrie des véhicules électriques sont désormais produites chaque mois. Et ce n'est qu'un début. Le coût de production de Vale-NC a aussi fortement diminué, se rapprochant du prix du nickel à la Bourse des métaux de Londres. L'avenir pourrait s'annoncer prometteur...

Cours du nickel au LME de Londres à 17:00 GMT : 13 492 dollars la tonne +0,71% [semaine +4,98 %]
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live