La Nouvelle-Calédonie évoquée avec émotion par Edouard Philippe lors de son départ de Matignon

référendum nc 2020
Philippe / Castex
©Ludovic Marin / AFP
A l'occasion de la passation de pouvoir à Matignon entre Edouard Philippe et son successeur Jean Castex, le désormais ancien Premier ministre a évoqué le processus en cours en Nouvelle-Calédonie, avec une certaine émotion.
Le dossier du processus politique en cours en Nouvelle-Calédonie s'est invité à la passation de pouvoir vendredi 3 juillet entre Edouard Philippe, désormais ex-Premier ministre, et son successeur à Matignon, Jean Castex. Edouard Philippe a adressé un message tout particulier aux Calédoniens :
 

Je voudrais saluer particulièrement les forces politiques de Nouvelle-Calédonie. Vous verrez, monsieur le Premier ministre, à Matignon on parle beaucoup de Nouvelle-Calédonie. Et le processus extraordinaire qui a été engagé en Nouvelle-Calédonie, bien avant ce gouvernement et poursuivi par beaucoup de Premiers ministres depuis Michel Rocard, est un processus fascinant, difficile, complexe, incertain encore. Mais il faut rendre hommage à nos concitoyens du Pacifique qui œuvrent pour essayer de trouver les bonnes solutions pour cette île incroyablement attachante.

Edouard Philippe


Regardez l'intervention d'Edouard Philiippe :

Lors de cette première intervention dans la cour de Matignon, Jean Castex n'a lui pas évoqué le processus calédonien. Il a toutefois rendu un hommage appuyé à son prédécesseur qui a ensuite été longuement applaudi par le personnel de Matignon. 

Revoir en intégralité la passation de pouvoir à Matignon par ici :


Edouard Philippe et la Nouvelle-Calédonie

Depuis les accords de Matignon négociés en juin 1988 par Michel Rocard avec Jacques Lafleur et Jean-Marie Tjibaou, le processus calédonien est un dossier que trouvent tous les Premiers ministres en arrivant à Matignon. Si tous ne s'en sont pas emparés avec la même intensité, Edouard Philippe s'est beaucoup investi depuis mai 2017 dans le processus en cours en Nouvelle-Calédonie.

Il s'est rendu à deux reprises sur le Caillou : en décembre 2017, pour une visite de plusieurs jours pendant laquelle il a parcouru les trois provinces. Puis une deuxième fois, le 5 novembre 2018, au lendemain du référendum. Il est venu rencontrer toutes les forces calédoniennes et a, à cette occasion, laissé transparaitre son rapport particulier au territoire :
 

Pour être venu deux fois ici, je suis frappé par la Nouvelle-Calédonie. Y venir c'est en tomber amoureux.

Edouard Philippe

 
Durant ces trois années à Matignon, Edouard Philippe s'est également investi personnellement lors des Comités des signataires avant et après le premier référendum. On l'a vu discuter de longues heures avec chaque délégation afin de permettre de préserver le consensus calédonien et la bonne tenue des référendums. 

Le processus calédonien se trouve maintenant sur le bureau de Jean Castex, nouveau Premier ministre. Le deuxième référendum en Nouvelle-Calédonie est prévu le 4 octobre prochain. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live