Nouvelle Route du Littoral à La Réunion : 420 millions d’euros d’aide de l’Etat

travaux publics
Signature de Matignon III entre Huguette Bello et Jean Castex
Signature de Matignon III qui prévoit une aide de l'Etat de 420 millions d'euros pour financer la NRL. ©Kessi Weishaupt Tahi
Une aide de 420 millions d’euros de l’Etat pour aider La Réunion à financer l’achèvement de la Nouvelle Route du Littoral. La présidente de la Région, Huguette Bello a signé le protocole appelé Matignon III avec le Premier ministre Jean Castex ce mercredi matin.

Comme l’avait annoncé Jean Castex jeudi 10 mars, l’Etat financera bien la moitié des 840 millions d’euros nécessaires pour terminer la NLR, objet de nombreux surcoûts. C’est pour finaliser cette aide que la présidente de la Région Réunion est venue à Paris pour signer à Matignon cet accord intitulé Matignon III, en présence du ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu.

"L’horizon s’éclaircit enfin pour un chantier dont les Réunionnais attendent depuis des années avec impatience son avènement. Les enjeux sont connus, la sécurité et la fluidité du trafic" a expliqué Huguette Bello, présidente de la Région Réunion, avant d’ajouter, "nous, c’est l’intérêt général qui nous commande, mais il y a une infime minorité de personnes qui travaillent pour leurs propres intérêts", une référence aux opposants du viaduc et notamment aux transporteurs qui ont manifesté ce matin à La Réunion.

Huguette Bello et Jean Castex
Huguette Bello et Jean Castex pour le protocole d'accord de la NRL. ©Kessi Weishaupt Tahi

Vous avez fait un choix courageux, le viaduc, nous l’approuvons.

Jean Castex, Premier ministre

50% du coût

Cette enveloppe de 420 millions d’euros servira à financer le surcoût engendré par la construction de ce qui est communément surnommé la route la plus chère du monde. Cette construction qui devait s’achever en 2020 a pris énormément de retard et ne sera utilisable par les automobilistes qu’en "2029" selon les mots d’Huguette Bello. Un retard qui a engendré de nombreux surcoûts, l’enveloppe globale passant de 1,6 milliards à 2,2 milliards d’euros.

Pour Huguette Bello, "la solennité donnée à cet événement est en accord avec la dimension historique que nous lui accordons." Le Premier ministre, quant à lui, se félicite d’un "financement massif, élevé de l’Etat, (…) ce que nous faisons, c’est un objectif d’efficacité, les gens attendent des résultats et c’est bien normal".

La présidente de Région et le Premier ministre ont également abordé d’autres sujets, sanitaire, mais surtout sur le "désenclavement de l’île et l’avenir d’Air Austral" selon les mots de Jean Castex.

Après la signature de Matignon III
Après la signature de Matignon III qui prévoit une aide de l'Etat de 420 millions d'euros pour financer la NRL. ©Kessi Weishaupt Tahi