10 choses à retenir sur les Mini-jeux du Pacifique 2022

minijeuxdupacifique
Saipan. Mariannes du Nord.
Pour ces Mini-jeux, cap sur les Mariannes du Nord. ©Northern Marianas 2022
La onzième édition des Mini-jeux du Pacifique se tient du 16 au 25 juin 2022, à Saipan, aux îles Mariannes du Nord. C’est la première fois qu’ils y sont organisés. 20 états et territoires y participent, dont la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française ainsi que Wallis-et-Futuna. Et neuf disciplines sont au programme. Avant de suivre l’événement sur nos antennes radio, télé et web, on fait le point.

Le décollage a eu lieu mercredi 15 juin. 70 sportifs calédoniens ont rallié les îles Mariannes pour les Mini-jeux du Pacifique. Un rendez-vous qui aurait dû être organisé en septembre 2021, mais qui a été décalé en raison de la crise Covid. Les Cagous remettent leur titre en jeu, puisqu’ils ont remporté la dixième édition en 2017, au Vanuatu. L’occasion, aussi, de se remettre en jambe avant les Jeux du Pacifique en juillet 2023, aux Îles Salomon.

Retrouvez la vidéo officielle des Mini-jeux du Pacifique 2022 :

1. Carte d'identité des Mariannes du Nord

Les îles Mariannes sont situées à l’Est de la mer des Philippines, au nord-nord-est de Guam. Un territoire organisé non incorporé des Etats-Unis, constitué en Commonwealth. L'archipel se compose de 15 îles, dont les trois principales : Saipan, Tinian et Rota. Au dernier recensement, en 2016, il comptabilisait 53 467 habitants, dont presque la moitié composée d’Asio-américains et d’Océano-américains.

Le premier Européen à avoir abordé et réclamé ces îles pour l’Espagne est Fernand de Magellan, en 1521. Après la guerre hispano-américaine de 1898, l’Espagne a dû revendre aux États-Unis les Philippines, Guam, Porto Rico et le reste des Mariannes. 

îles mariannes du Nord
Les îles Mariannes se situent dans l'est de la mer des Philippines. Elles sont situées au nord-nord-est de Guam. ©DR

Saipan, la plus grande île de l’archipel, s’étend sur 115 km2. Le passé, notamment la culture indigène du peuple chamorro, imprègne ces îles. Les langues qui y sont parlées sont majoritairement les langues philippines, le chamorro, mais aussi l’anglais, le chinois ou encore le coréen.

La plupart des Mariannais s'avèrent de confession catholique, mais une petite partie des habitants est également de religion protestante. Autres religions pratiquées : le bouddhisme et le shintoïsme.

Le gouverneur qui dirige l’exécutif local depuis 2015 s'appelle Ralph Deleon Guerrero Torres, membre du parti républicain. 

L’économie des Mariannes du Nord (ou Northern Mariana islands) est fortement dépendante des aides internationales et notamment de celles des États-Unis dont elles font partie. Le tourisme emploie plus d’un quart des habitants du pays. La monnaie locale est le dollar américain.

Le décalage horaire entre la Nouvelle-Calédonie et les îles Mariannes est d’une heure de moins, pour les Mariannes. Lorsqu’il est 10 heures du matin à Nouméa, il est 9 heures du matin à Saipan.

Le drapeau se compose d’une pierre de latte, symbolisant la culture des Chamorros, le peuple originel.

Drapeau îles Mariannes
Le drapeau des îles Mariannes du Nord. ©DR

2. Les Mini-jeux du Pacifique édition 2022

Après deux ans marqués par la crise Covid et sans compétition internationale, les Cagous sont à nouveau sur la ligne de départ. 71 ont été sélectionnés pour ces Mini-jeux du Pacifique, édition 2022. La Nouvelle-Calédonie sera présente dans 8 des 9 disciplines proposées par les îles Mariannes du Nord.

Cérémonie d’ouverture le 17 juin, à partir de 17h30 (heure des îles Mariannes soit 18h30 à Nouméa), à Saipan, au complexe sportif Oleai. 

La cérémonie de clôture est quant à elle prévue le 25 juin, à 17h30 (18h30 heure de Nouméa), au même endroit. A suivre en direct sur notre page Facebook NC la 1ere.

Jeux du pacifique 2022
71 sportifs Calédoniens s'envoleront pour les îles Mariannes du Nord, le 17 juin prochain. ©Les Cagous- équipe de Nouvelle-Calédonie

Selon le Saipan tribute, le budget convenu pour les Mini-jeux 2022 est d’environ 3,2 millions de dollars (soit plus de 359 millions de francs CFP), "dont une partie serait utilisée pour les opérations et la livraison des jeux". 

Le déplacement des Calédoniens est financé quant à lui à hauteur de 57 millions de francs par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. 

20 états et territoires participent à cette onzième édition :

  • Mariannes du Nord
  • Australie
  • Cook
  • Fidji
  • Guam
  • Kiribati
  • Micronésie
  • Nauru
  • Norfolk
  • Nouvelle-Calédonie
  • Palau
  • Papouasie Nouvelle-Guinée
  • Salomon
  • Samoa
  • Samoa américaines
  • Tahiti
  • Tonga
  • Tuvalu
  • Vanuatu
  • Wallis-et-Futuna

Neuf disciplines sont au programme :

  • Le baseball,
  • Le golf,
  • Le va’a,
  • Le triathlon,
  • Le badminton,
  • Le beach-volley,
  • L’athlétisme,
  • Le tennis,
  • L’haltérophilie.

Des disciplines dont les rencontres se joueront sur les trois îles principales : Saipan, Rota et Tinian.

îles mini-jeux du pacifique 2022
Les rencontres des 9 disciplines représentées pour cette onzième édition se dérouleront sur les trois îles principales : respectivement, celles de Saipan, et de Rota. ©Northern Mariannas pacific mini games 2022

3e île mini-jeux du Pacifique 2022
Certaines compétitions se dérouleront sur la troisième île principale : celle de Tinian. ©Northern Mariannas pacific mini games 2022

Retrouvez ici, le programme complet de cette onzième édition.

3. Un événement sous contraintes

Pressenties pour accueillir les Mini-jeux du Pacifique depuis 2019, les îles Mariannes du Nord s’étaient désengagées des pays hôtes, à cause des dégâts sur les infrastructures sportives, suite au passage du typhon Yutu. Il s'est abattu sur la région, en fin octobre 2018.

Le Conseil des jeux a donc planché sur une nouvelle option pour accueillir l’événement. Des émissaires se sont rendus sur place pour évaluer l’organisation, toujours aux îles Mariannes, en proposant moins de disciplines. Option finalement retenue. Mais l’événement joue de malchance : les dates initiales prévues en juin 2021 ont dû être abandonnées, en raison du report des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.  

Mini-Jeux 2022, Tests antigéniques à Nouméa avant le départ des Cagous pour les Mariannes.
Tests antigéniques à Nouméa avant le départ des Cagous pour les Mariannes. ©Mathieu Ruiz Barraud

Autre facteur : la crise sanitaire, qui s’est ajoutée aux difficultés, alors que les Mini-jeux étaient prévus pour décembre 2021. L’Etat hôte, les îles Mariannes, a demandé le report du rendez-vous sportif à juin 2022. Demande acceptée par le Conseil des jeux. La dernière date actée sera la bonne : du 17 au 25 juin 2022. À un an seulement des Jeux du Pacifique 2023, aux îles Salomon.

Si neuf disciplines sont au programme, pour cette onzième édition, l’équipe des Cagous ne participera pas à la compétition de baseball, ou encore à celles de tennis et de beach-volley féminin. "La juxtaposition d’évènements sportifs nationaux et internationaux, l’obligation vaccinale ou des contraintes scolaires, universitaires ou professionnelles ont contraint certains de nos meilleurs sportifs à décliner leur participation", précise le CTOS.

Et les membres de la délégation ont dû passer un test Covid la veille du départ, à Nouméa, dans les locaux de l'ancien CHT Gaston-Bourret. Un des athlètes s'est ainsi avéré positif à quelques heures du départ, faisant passer la délégation sportive de 71 à 70.

4. Onze infrastructures sportives

Piste d’athlétisme, complexes de sport et terrains... à chaque discipline son lieu de compétition. Aux îles Mariannes du Nord, 11 sites distincts ont été sélectionnés.

Infrastructure sportive mini-jeux du pacifique 2022 1
Les sites de compétition pour l'athlétisme et le badminton, aux îles Mariannes du Nord. ©Northern Mariannas pacific mini games 2022
Infrastructure sportive mini-jeux du pacifique 2022 2
Le site de compétition pour le Baseball, aux îles Mariannes du Nord. ©Northern Mariannas pacific mini games 2022
Infrastructure sportive mini-jeux du pacifique 2022 3
Les sites de compétition pour le beach volley et le golf, aux mini-jeux du pacifique 2022. ©Northern Mariannas pacific mini games 2022
Infrastructure sportive mini-jeux du pacifique 2022 4
Le site de compétition pour le tennis, aux îles Mariannes du Nord. ©Northern Mariannas pacific mini games 2022
Infrastructure sportive mini-jeux du pacifique 2022 5
Les sites de compétition pour le triathlon et le va'a, aux îles Mariannes du Nord. ©Northern Mariannas pacific mini games 2022
Infrastructure sportive mini-jeux du pacifique 2022 6
Le site de compétition pour l'haltérophilie, aux mini-jeux du pacifique 2022. ©Northern Mariannas pacific mini games 2022

5. La délégation calédonienne

70 Cagous, 32 femmes et 38 hommes, ont donc décollé de la Tontouta le 15 juin. "Après deux ans de crise sanitaire, ce rendez-vous représente une belle opportunité pour nos sportifs de reprendre leurs marques au niveau régional et de préparer les Jeux du Pacifique des Salomon 2023, qui restent l'objectif prioritaire", explique le Comité territorial olympique et sportif (CTOS).

"Une équipe en reconstruction, avec de nombreux jeunes", souligne son président Christophe Dabin. "Le fait de venir va les aguerrir pour le futur."

Christophe Dabin, président du CTOS, invité de la matinale radio du 5 mai 2022 :

6. La liste des athlètes et encadrants

  • Athlétisme (handisport) :

Athlètes : Joanne Lhuillery, Rose Vandegou, Rose Welepa et Marcelin Walico.

Encadrants : Noha Tetuanui et Yolina Bova.

  • Athlétisme :

Athlètes : Loan Ville, Ulric Buama, Marvin Delaunay-Belleville, Esther Wejieme, Lucie Turpin, Caihe Jacky Caihe, Manuella Gavin, Jeremiah N'Godrela, Côme Oblet, Charlotte Michel, Florient Girard, Isabelle Nicolas, Ateliana Magoni, Clara Rostaing et Emmanuel Eatene.

Encadrants : Steeve Druminy et Sébastien Tessarolo.

  • Badminton :

Athlètes : Johanna Kou, Marine Naveros, Marine Souviat, Yohan De Geoffroy, Lucas Juillot et Carl N'Guela.

Encadrants : Laurent De Geoffroy et Thommy Sargito.

  • Beach-volley :

Athlètes : Jonathan Taoupoulou et Loïc Ue.

Encadrants : Petelo Manuopuava et Sosefo Matavalu.

  • Golf :

Athlètes : Emeline Mardelaine, Lola Alibaud, Inès Lavelua-Tufele, Mohéa Mansbendel, Guillaume Castagne, Dylan Benoît, Jules Guepy et Hugo Koch.

Encadrants : Eric Figueres, Julien Foret et Dominique Ricaud.

  • Haltérophilie :

Athlètes : Demy Dabin, Jessica Idjan, Prescillia Piotrowsky et Sylvain Duclos.

Encadrant : Quentin Mattei.

ARTICLE : Altérophilie, Jessica Idjan qualifiée pour les Mini-Jeux du Pacifique

  • Tennis :

Athlètes : Louam Boivin, Rafael Bonnet de Larborgne, Victor Lopes et Icham Tidjine.

Encadrants : Jean-Louis Pieters et Pierre-Henri Guillaume.

  • Triathlon :

Athlètes : Charlotte Robin, Nathalie Viratelle, Manon Brasseur, Patrick Vernay, Mathieu Szalamacha et Florian Barket.

Encadrants : Eric Meunier et Pierre Peccoud.

  • Va'a :

Athlètes : Fabienne Devambez, Isabelle Froud-Cornaille, Cynthia Mainguet, Marcy Manate, Moetuarii Manate, Frédérique Pandosy, Méléani Siakinuu, Rosemelle Terii Benjamin Legavre, Albert Mainguet, Herman Mama, Cliff Mauore, Suliano Katoa, Fabien Larhantec, Ivann Muliava, Kevin Harbulot, Franck Mackenzie, Kaimana Bastien, Jerry Tihopu, Anthony Brinon et Melvin Guiraud.

Encadrants : Maire Taerea et Philippe Mainguet.

Porte-drapeaux : 

  • Rose Welepa, handisport poids et javelot,
  • Loan Ville, 400 mètres haies,
  • Fabien Laranthec, va’a.
Mini-jeux du pacifique 2022 Calédoniens
Au milieu de la photo, les porte-drapeaux calédoniens pour l'édition 2022 des Mini-jeux, aux côtés de Christophe Dabin président du CTOS, Eric Gay président d'honneur et Mickaël Forest membre du gouvernement. ©Karine Arroyo / NC la 1ère

7. Des sportifs jeunes et motivés

Athlétisme

Ils sont prêts à en découdre. Notamment en athlétisme. Au total, 16 sportifs calédoniens ont été sélectionnés dans la discipline, à l’image du coureur Jeremiah N’Godrela, qui vise une place en finale.

Sa spécialité : la course de demi-fond, le 800 mètres avec la possibilité de faire un 400 mètres. Il a déjà participé aux Mini-jeux du Vanuatu, en 2017, et aux Jeux du Pacifique de 2019, aux Samoa. "Ce que j'ai appris sur le terrain, à cette époque-là, c'est que les courses auxquelles je participe sont plutôt tactiques. C'est une gestion à avoir, apprendre comment terminer", explique-t-il. 

Jeremiah N'Godrela, coureur de demi-fond de la sélection calédonienne aux Mini-Jeux du Pacifique 2022
Pour Jeremiah N'Godrela, l'objectif est, au minimum, d'atteindre une place en finale. ©William Lecren / NC la 1ère

Marvin Delaunay-Belleville, spécialiste du saut en longueur, a quant à lui participé aux Jeux du Pacifique en 2011 à Nouméa et 2019 à Samoa. Son record personnel est à 7m27. Il a lui aussi l’intention de briller, pour ses premiers mini-jeux du Pacifique.

Marvin Delaunay-Belleville Jeux du Pacifique
Marvin Delaunay-Belleville à l'entraînement, à Nouméa. ©William Lecren / Nc la 1ere

Haltérophilie

Elles aussi, sont prêtes. Jessica Idjan et Prescillia Piotroswky ont décroché leur place en haltérophilie. Deux amies, qui s’entraînent ensemble et visent le podium. "Les têtes d’affiche, nous ne pouvons pas aller les chercher. Elles sont vraiment trop hautes. Par contre, la deuxième ou la troisième place, il y a moyen", assure Jessica Idjan.

Prescillia Piotrowsky (à gauche) et Jessica Idjan (à droite), haltérophiles calédoniennes
Prescillia Piotrowsky (à gauche) et Jessica Idjan (à droite) sont toutes les deux qualifiées pour les Mini-Jeux de Saïpan, en juin. ©William Lecren / NC la 1ère

Tennis

Autre duo, et pas des moindres. La jeunesse est bien présente au sein de la délégation calédonienne, ils en sont l’exemple. Louam Boivin et Rafaël Bonnet de Laborgne, 17 ans, sont deux des quatre membres de l’équipe calédonienne de tennis qui ira disputer ces Mini-jeux. Un attaquant et un contreur, prêts à honorer cette onzième édition.

Mini-Jeux du Pacifique Louam Boivin et  Rafael Bonnet de Laborgne, en tennis
Louam Boivin et Rafaël Bonnet de Laborgne sont deux des quatre membres de l'équipe calédonienne de tennis qui ira disputer les Mini-Jeux du Pacifique de Saïpan, dans trois semaines. ©William Lecren / NC la 1ère

Badminton

La Calédonie joue aussi la carte jeune avec Marine Souviat, 16 ans, et Lucas Juillot, 17 ans. En badminton calédonien, ils tenteront de prendre une revanche sur les Tahitiens, vainqueurs des Jeux 2019 à Samoa.

Jeux du Pacifique Marine Souviat et Lucas Juillot
Marine Souviat, 16 ans et Lucas Juillot, 17 ans, s'envoleront pour les îles Mariannes le 17 juin prochain. ©William Lecren / Nc la 1ere

8. Wallis-et-Futuna et la Polynésie de la partie

Aux côtés des sportifs calédoniens, des adversaires wallisiens et futuniens. La délégation de Wallis-et-Futuna compte 35 personnes. Des sportifs représentés dans trois disciplines : le beach-volley, le badminton et le va'a.

Wallis et Futuna à la cérémonie d'ouverture des 10e mini jeux du Pacifique au Vanuatu
A la cérémonie d'ouverture des Mini-Jeux en 2017, au Vanuatu. ©Seilala VILI

Autres adversaires et notamment en va'a, les Polynésiens. 109 athlètes devaient partir : 56 hommes et 53 femmes, entourés de 16 coaches et 9 chefs de délégation.

9. Les Calédoniens remettent leur titre en jeu

Les précédents Mini-jeux du Pacifique étaient accueillis au Vanuatu, en 2017. 2 300 athlètes y ont participé, dont une délégation de 150 Calédoniens. 23 nations en étaient, à l’exception de la Polynésie qui avait déclaré forfait. À l’époque, 14 disciplines se trouvaient au programme. 

Une édition 2017 dominée par les Cagous, puisqu’ils l’ont remportée avec des médailles à foison. 46 d’or, 15 d’argent et 18 de bronze. C’est la troisième fois dans l’histoire de la compétition que les Calédoniens se sont imposés. Ils l’avaient fait auparavant en 1981 aux Salomon et en 2005 aux Palau.

Mini-jeux Vanuatu Calédoniens 2017
Les Calédoniens aux Mini-jeux du Pacifique au Vanuatu, en 2017. ©NC la 1ère

Tous espèrent décrocher une nouvelle fois pléthore d'or. 

Médaille d'or mini-jeux du Pacifique 2022
La médaille d'or de cette onzième édition des mini-jeux du Pacifique 2022, aux îles Mariannes du Nord. ©Northern Mariannas pacific mini games 2022

10A suivre avec NC la 1ère

NC la 1ère a dépêché une mission de six personnes pour assurer la couverture de ces Mini-jeux. ©Sheïma Riahi / NC la 1ère

Les Mini-jeux du Pacifique seront à suivre sur toutes nos antennes chaque jour, à partir du 16 juin.

  • En télé, page spéciale dans le JT de 19h30.
  • En radio, page spéciale dans le journal radio de 6h30.
  • En numérique, journal des Mini-jeux sur ce site à 19 heures.
  • Cérémonies d’ouverture et de clôture en live sur la page Facebook.

  • Stories et publications sur Facebook et Instagram.