Bus, Ducos, musée, week-end chargé : l'actu à la 1 du lundi 6 juillet 2020

l'actu du matin
L'Actu à la 1 du 6 juillet 2020
©NC la 1ere
L'essentiel de l'actualité en Nouvelle-Calédonie avec la poursuite de la grève sur le réseau Tanéo, une journée spéciale Ducos et économie sur l'antenne radio, une cérémonie pour marquer le chantier du «Muz» ou un regard sur l'actualité politique et événementielle du week-end.

Le Grand Nouméa toujours en mal de cars

La semaine risque de commencer à peu près comme elle a fini, pour les usagers de Tanéo. Aujourd’hui, l’avis de galère concerne une douzaine de lignes. Le Néobus ne roulera qu’aux heures de pointe, avant 8h30 et de 15h30 à 18h30. Il n’y aura aucun service sur les lignes M2, D6 et D7. Six autres seront en horaires du dimanche toute la journée ou en partie… (détails sur le site du réseau).
Les perturbations sont liées à la grève entamée jeudi par une partie du personnel, sous l’égide d’une intersyndicale qui demande le départ du PDG de Carsud.
 

NC la 1ere s’installe à Ducos

Aujourd’hui, NC la 1ere décentralise son antenne radio dans le cœur économique, industriel et commercial de Nouméa. L’occasion, notamment, de prendre des nouvelles auprès des entreprises et des artisans au sortir d’une crise sans précédent. 
La matinale d’information se fera en partie depuis Ducos. Comme l’invité de la matinale, qui est ce lundi Jean-Louis Laval, président de l’Union des entreprises de proximité.
Questions pays se délocalisera également à 12h15, avec pour thème la relance économique après le Covid-19.
 

Le cluster maritime aborde les «journées de la mer»

Economie toujours, le cluster maritime de Nouvelle-Calédonie organise jusqu’à demain midi les «journées de la mer» à l’auditorium de la province Sud. Notamment au programme : des tables rondes sur les impacts de la crise sanitaire dans le secteur maritime ; les aménagements et services associés en lien avec le tourisme et la plaisance ; ou encore la gestion des déchets dangereux issus du maritime.
 

Du Musée au «Muz»

Le Musée de Nouvelle-Calédonie a 49 ans. Un anniversaire qui va coïncider, cet après-midi, avec une cérémonie dite «du bois de la renaissance». Une sorte de pose de la première pierre puisque l’établissement passe du chantier de démolition, aux travaux d’extension et de rénovation. De quoi l'amener à devenir le «Muz» de demain. 
 

Lumière sur les huitièmes «dîners à l'aveugle»

L’Association Valentin-Haüy entame aujourd’hui ses huitièmes «dîners à l’aveugle». Le principe, manger cette semaine dans l’un des sept restaurants participants avec un bandeau occultant sur les yeux. Une expérience destinée à mieux comprendre le vécu des aveugles et mal-voyants.
 

Un week-end bien politique

Un coup d’œil sur le week-end, qui aura été politique, avec :

La foule côté jardin

C’était le premier grand salon organisé depuis la crise sanitaire et il s’est refermé sur un succès de fréquentation. D’après les chiffres donnés hier soir par la Maison des artisans, le Salon jardinage et motoculture aurait enregistré neuf mille entrées en quatre jours. L’engouement pour les plantes et les activités côté jardin se confirme, après la période de confinement. 

Premier «Plantatrail» dans la Haute-Dumbéa...

En pleine nature, la Haute-Dumbéa a vu passer hier matin la première édition du «Plantatrail». L’événement qui succède au Pandathlon était organisé, non plus par le WWF, mais par l’association Dumbéa rivière vivante. Les deux parcours, de dix et seize kilomètres, ont réuni 360 inscrits, prêts à suer pour la cause environnementale : les fonds récoltés vont permettre de financer plusieurs plantations d’arbres au sein du parc provincial. 

…et trek caritatif à Deva

A Bourail, c’est un trek caritatif qui a réuni hier 288 participants au domaine de Deva, à l’initiative du Kiwanis Erythrines. Au programme, quatre parcours de quatre, huit, seize et 23 km. Les sommes récoltées sont destinées à des projets dans les écoles bouraillaises. 
 

Chiens à adopter au parc Brunelet 

Du monde également, hier matin, au parc Brunelet de Nouméa. L’association «La Bande à Nounou » organise une fois par mois une matinée d’adoption de chien. En moyenne, cinquante à soixante chiens sont à recueillir, dont la plupart se trouvent en familles d’accueil.  
Les Outre-mer en continu
Accéder au live