nouvelle calédonie
info locale

La Nouvelle-Calédonie s'apprête à changer de vice-recteur

administration
Vice-recteur à Houaïlou
Le vice-recteur au collège de Wani, à Houaïlou. ©Marguerite Poigoune / NC la 1ere
En trois ans, son nom s'est imposé. Jean-Charles Ringard-Flament, vice-recteur depuis début 2016, s'apprête à faire ses adieux à la Calédonie, alors que son second mandat devait courir jusqu'en janvier 2020. Il aura été l'acteur d'une transition. Le nom de son successeur n'a pas été divulgué.
Le 28 janvier 2016, Jean-Charles Ringard-Flament était fait vice-recteur de la Nouvelle-Calédonie par décret présidentiel, en remplacement de Patrick Dion appelé à prendre sa retraite (lire en encadré). Quelques semaines plus tôt, le gouvernement collégial s'était pourtant prononcé contre sa nomination, afin de privilégier une candidature locale. Depuis, cet inspecteur général de l'Education nationale s'est avéré l’homme de la situation, ou plutôt de la transition. Celle d’une éducation nationale qui a reconnu la spécificité calédonienne. 
 

Projet éducatif calédonien

Voilà une petite révolution qu'il a fallu accompagner. Quand la nomination intervient, le projet éducatif calédonien vient d'être adopté par le Congrès. Jean-Charles Ringard-Flament se donne pour mission de mettre en œuvre cette école du pays.
 

Nouveau souffle

Durant les trois années qui suivent, ses qualités humaines, d’écoute et de franchise vont insuffler un nouvel élan au vice-rectorat.
• Des séminaires sont organisés pour sensibiliser à la culture océanienne et au contexte calédonien, les nouveaux enseignants et les personnels de direction des collèges et lycées.
• Des programmes et des outils pédagogiques sont consacrés aux éléments fondamentaux de la culture kanak.
 
bac résultats
Décryptage des résultats du bac 2018. ©Nadine Goapana / NC la 1ere
  

Correction locale du bac

L’année 2017 est marquée par un challenge tout particulier: préparer la correction locale du bac. Au cours de cette même année, Jean-Charles Ringard-Flament participe: 
• à l’ouverture du lycée public attendu de longue date au Mont Dore;
• et à la fin des travaux d’extension du lycée de Pouembout. 
Tous deux symboles du rééquilibrage.
 

Réformes

En 2018, le sexagénaire pilote la mise en place du nouveau calendrier scolaire, la réforme du collège et celle du lycée. En mai, un Capes bivalent langue kanak est créé, dans le but de titulariser les maîtres-auxiliaires et locuteurs en langue kanak. Le vice-recteur et directeur général des enseignements mène également une campagne d’information autour de Parcoursup, la plateforme numérique d'accès à l'enseignement supérieur appliquée en août 2018.
 

Qui va le remplacer? 

Jean-Charles Ringard-Flament quitte ses fonctions pour rejoindre de nouveaux horizons au ministère de l’Education. A l'époque de sa nomination, Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre, avait convenu que le prochain vice-recteur serait recruté, et nommé, à l’issue d’un processus conjoint de concertation avec le gouvernement calédonien. Cette concertation a-t-elle eu lieu? Quel candidat, local ou métropolitain, est appelé à prendre la suite? La réponse devrait tomber dans quelques jours.
Deux mandats
Si Jean-Charles Ringard Flament a été nommé vice-recteur le 28 janvier 2016, un autre décret présidentiel l'a renouvelé dans ses fonctions le 28 janvier 2018. Un texte officiel qui prévoyait une fin de mandat au 27 janvier 2020.
Publicité