Déconfinement : comment s'est déroulée cette deuxième rentrée pour les scolaires calédoniens

éducation
Ecole Louise de Greslan. Dumbéa
©Martine Nollet

Entre le confinement et les vacances scolaires, les élèves de Nouvelle-Calédonie n’ont connu, depuis le début de l’année, que trois semaines de cours.

Après cinq semaines loin des salles de classe, ils ont enfin retrouvé leurs établissements respectifs. Les élèves calédoniens ont connu, lundi 12 avril, leur deuxième rentrée scolaire. Le 15 février, près de 66 000 enfants effectuaient leur rentrée scolaire sans se douter que tout serait chamboulé à peine trois semaines plus tard. Car le Covid-19 s’est invité dans le pays.

Le 7 mars au soir, la nouvelle tombe : neuf cas ont été détectés hors quatorzaine, chez des personnes de retour de Wallis-et-Futuna. La Nouvelle-Calédonie entre alors en confinement strict. Une mesure qui durera jusqu’au 2 avril obligeant les enseignants à s’adapter et à proposer des cours à distance. Après une deuxième semaine de vacances avancées, retour donc à l’école ce lundi. Tour d’horizon. 

  • A Dumbéa

Au groupe scolaire Louise de Greslan, à Koutio, l’heure était aux retrouvailles pour les 320 élèves de maternelle et de primaire et leurs enseignants. Cet établissement est resté ouvert pendant le confinement pour accueillir une cinquantaine d'enfants des personnels prioritaires.

Le reportage radio de Martine Nollet 

Reportage rentrée école Louise de Greslan

Dans cette structure, sur 320 élèves, dix enfants n’ont pas suivi les cours à distance proposés par leurs enseignants. Un recensement devrait être effectué dans l’ensemble des 97 écoles publiques de la province Sud pour connaître le nombre exact d’élèves en décrochage scolaire. A noter que les matinées pédagogiques sont provisoirement supprimées pour permettre de rattraper le temps perdu pendant le confinement. 

Le reportage de Natacha Lassauce-Cognard et Laura Schintu 

 

  • A Poindimié

Les 113 élèves de l’école publique maternelle et primaire de Tiéti, à Poindimié, ont eux aussi repris l’école lundi matin. Les enfants sont là aussi ravis de retrouver leurs enseignants et leurs camarades. 

Le reportage radio de Marguerite Poigoune 

Reportage reprise école Tiéti

Ecole de Tiéti Poindimié
Les élèves de Tiéti retrouvent leurs classes ©Marguerite Poigoune

 

  • Une rentrée reportée pour certains établissements

La reprise des cours ne s’est pas déroulée de façon uniforme lundi. En cause : la dépression tropicale qui a touché la Nouvelle-Calédonie pendant le week-end et a causé des inondations. La rentrée est ainsi décalée à mardi pour certains établissements de La Foa (les écoles de Koindé et de Ouipoin) et de Kouaoua (l’école primaire et le collège).

A Hienghène, nombre d’élèves n’ont pas pu faire leur rentrée ce lundi. En raison de la dépression tropicale de ce week-end, plusieurs axes routiers de la commune étaient impraticables aujourd’hui et le transport scolaire n’a pas pu être assuré partout.
Plus au sud, à Bourail, la rentrée, elle, a bien eu lieu. Mais face à l’importance des précipitations, les enfants empruntant le ramassage scolaire ont été reconduits chez eux à 13 h. 

Dans les écoles publiques primaires et maternelle de Touho, la rentrée est reportée, elle, à jeudi à cause des problèmes d’eau dans la commune. Une décision prise lundi matin en mairie, lors d’une réunion de cellule de crise avec les responsables d’établissements. En revanche, les équipes techniques mettent tout en œuvre pour que le lycée professionnel Augustin Ty reste ouvert. Les établissements privés de Touho ont aussi été avertis du problème. 

Alphonse Poinine, le maire de Touho est joint par Marguerite Poigoune 

Report rentrée Touho itw Poinine


Voyez aussi le reportage de Gilbert Assawa et Camille Mosnier :

 

  • Le numérique appelé à se développer dans l’éducation

L’environnement numérique de travail (ENT) est entré dans les foyers pendant cette période de confinement. Pour être efficace, il faut une communication facilement accessible entre enseignants et parents et pour l’accompagnement des élèves. Va-t-on tendre vers une digitalisation de l’enseignement et un cartable numérique ?

La réponse de Gil Brial, le 2ème vice-président de la province Sud, en charge de l’éducation, au micro de Martine Nollet  

Rentrée scolaire itw Brial

Ecole Louise de Greslan. Dumbéa
©Martine Nollet

 

  • Un retour diversement apprécié par les enfants

Cinq semaines sans cours, c’est "choc" ou c’est "nul" ? Les avis divergent chez les élèves interrogés. Si certains ont apprécié le confinement, d’autres avouent que leurs copains leur manquaient, et même les cours et les enseignants !


Ecoutez ces réactions recueillies par Martine Nollet 

Rentrée scolaire réactions enfants