Les clés de la rentrée scolaire 2021 en Nouvelle-Calédonie

éducation
Dossier rentrée 2021 ok
©NC la 1ere et SMTU

Les élèves, les écoles, les reports, les réformes, le contexte, le calendrier... Notre dossier dédié à l'année scolaire 2021 en Nouvelle-Calédonie.

 

[MISE A JOUR AVEC LA RENTREE DECALEE

Le grand jour

Après la Saint-Valentin, le jour de la rentrée 2021 ! Lundi 15 février, l’année scolaire a été officiellement lancée d'un bout à l'autre de la Calédonie. Dans la foulée des internats le dimanche après-midi, direction l'école, le collège ou le lycée, dans le public comme le privé. Retrouvez le récit de la journée :

Un jour J qui s'est étalé - la rentrée est souvent échelonnée en fonction du niveau. Le vice-recteur, Erick Roser, en dressait le bilan dans l'Invité de la matinale du mardi 16 février, avec Charlotte Mestre.

Le vice-recteur parle rentrée dans l'Invité de la matinale

 

Les effectifs

Rentrée 2021 à l'école Abel de Païta Sud
A l'école Abel de Païta Sud. ©Caroline Antic-Martin/ NC la 1ere

Côté effectifs, 65 980 élèves calédoniens étaient attendus en classe cette année, par 4 489 enseignants :

  • 33 760 écoliers scolarisés dans le premier degré (26 340 dans le public, soit 78 %, et 7415 dans le privé);
  • 31 800 élèves dans le secondaire (22 898 pour le second degré public, soit 72 %, et 8902 dans le privé).
  • 425 enfants et adolescents inscrits dans le secteur privé hors contrat.

 

Les établissements

Sur l’ensemble du pays, les enfants, ados et jeunes adultes sont accueillis cette année dans 341 établissements scolaires :

  • 258 écoles;
  • 57 collèges;
  • cinq lycées d’enseignement général et technologique;
  • douze lycées professionnels et trois antennes de lycée pro;
  • cinq lycées polyvalents;
  • et quatre maisons familiales et rurales.
  • Ajoutons-y les 74 internats qui accueillent 5 020 internes dans le second degré.
     

Les finances

Pour donner une idée du poids financier que représente l'éducation, sachez que l'an dernier, l’Etat et la Nouvelle-Calédonie ont alloué au total 53,9 milliards de francs CFP à l’enseignement secondaire public et à l'enseignement privé aussi bien primaire que secondaire. Rappelons que le premier degré public dépend des provinces.

 

Les aléas

Suite dégâts Païta
©Claude Lindor / NC la 1ère

La Calédonie a connu des grandes vacances ultra pluvieuses, marquées début février par la dépression forte Lucas. Conséquence, à certains endroits, le retour en classe n'a pas pu avoir lieu lundi 15 février. En raison des dégâts causés par le phénomène cyclonique ou de chantiers à terminer. 

A LIFOU, le passage de Lucas a poussé à reporter d'une semaine la rentrée dans les écoles publiques, au 22 février.

Délai aussi, jusqu'à jeudi 17 février, pour les collèges de Havila et Hnaizianu gérés par l’Alliance scolaire.

 

A OUEGOA, rentrée décalée au lundi 22 février dans les écoles publiques du village et de Paimboas. Le temps de finaliser des travaux de rénovation, mais aussi de reprendre un réseau routier abîmé par les fortes pluies.


A LA FOA, ces mêmes conditions météo ont retardé le chantier mené à la maternelle les Bégonias. La rentrée y a été annoncée pour le lundi 22 février, puis le lundi 1er mars. Au vu de ce nouveau report, la mairie a proposé un accueil des moyennes et grandes sections au centre socioculturel Francis-Rossi. 

 

A HOUAÏLOU, idem : rentrée le 22 pour l'école de Wani, la maternelle du village et l'école de Nékoué. Il s'agissait de procéder à des vérifications électriques, et d'achever des travaux.

A PONERIHOUEN, l'école primaire publique devait accueillir les enfants mercredi 17 février, après finitions de travaux et réception de chantier.

A DUMBEA, une poignée d’enfants ont été changés d’établissement pour leur éviter un long détour, le temps de régler des problèmes de circulation. Lucas a en effet coupé la voie à Nakutakoin et Katiramona.

A PAITA, cela oblige des habitants des Pétroglyphes à tout un périple pour accéder à l'école.


Même les élèves ayant repris les cours doivent composer avec le mauvais temps. Et voici le récit de l'autre jour J, la rentrée décalée du lundi 22 février :

 

Les réformes

Le lycée professionnel de Touho.
Le lycée professionnel de Touho. ©Brice Bachon / NC la 1ere

L'année scolaire débute avec son lot de réformes. Invitée du journal télévisé, la membre du gouvernement en charge de l'enseignement les a évoquées le soir du 15 février. Isabelle Champmoreau répondait à Thérèse Waïa :

 

Celle de l’école primaire, d’abord. Adoptée le 13 janvier dernier au Congrès, elle entre en vigueur après deux ans d’expérimentation : découverte des différentes cultures du pays, apprentissage de l'histoire, outils pédagogiques numériques, création des conseils d’école…


L’enseignement professionnel engage également sa mutation. Avec un accompagnement personnalisé des élèves renforcé, un enseignement en binôme pour donner du sens aux matières fondamentales et la valorisation des projets ou des productions des élèves.

Sans oublier le bac : les élèves qui entrent en terminale poursuivent cette réforme qu'ils ont entamée en classe de première. Elle a pour but de mieux les préparer à entrer dans l’enseignement supérieur. Fini, le principe d’un examen en fin d’année. L’obtention du bac se fait en partie par le contrôle continu et en partie via une évaluation du français, de la philosophie et des matières à fort coefficient. Avec, enfin, un grand oral. Les lycéens devront présenter un sujet, argumenter et convaincre un jury. 

 

Le Sud

Ecole Emily Panné, Vallée-des-Colons, fermeture annoncée en 2021
Emily-Panné surplombait l'avenue Benebig. ©NC la 1ere

Le nombre d’élèves scolarisés en province Sud a diminué. Il passe de 19 800 élèves inscrits en 2020, à 19 343 pour 2021. Cette baisse a conduit la collectivité à fermer deux écoles nouméennes: Emily-Panné à la Vallée-des-Colons et Louise-Vergès à Tindu. 
A l'échelle de cette province, trois axes définis pour l'année scolaire : la transition énergétique, le développement du numérique et le renforcement de la sécurité dans les écoles.
A noter, également, l'ouverture d'une septième école bilingue français-anglais, en l'occurrence à Dumbéa-sur-mer. 
 

Le Nord

Rentrée scolaire. Touho. Nathan. élève cartable
Nathan en route pour l'école à Touho ©Marguerite Poigoune / NC la 1ere

En province Nord, la rentrée concerne 4 917 élèves dans le public. Pour la troisième année, les effectifs s’avèrent stables, en particulier sur la zone Voh - Koné - Pouembout. Il semble fini, l’effet migratoire dû à l’installation de l’usine de Nord.
Cette année, la province mise sur la maîtrise des fondamentaux, le développement mais aussi l’appui sur des ouvrage en langues kanak. Trois sont déjà disponibles.
 

Les Loyauté

Rentrée collège Eben Eza Ouvéa, Asee
La rentrée 2021 au collège Eben Eza de l'Asee, à Ouvéa. ©NC la 1ere

Si la rentrée des enfants drehu a été perturbée sur Lifou, les élèves de Maré et Ouvéa devaient reprendre normalement à partir de ce lundi. La province îles a un prévisionnel de 1 610 écoliers dans le public, et de 310 internes dans ses quatre résidences scolaires.

 

Le contexte

- Nos élèves ont de quoi faire beaucoup d'envieux sur un sujet en particulier : ils effectuent leur rentrée dans une Calédonie sans circulation de Covid-19. Et sur le territoire national, rares sont les écoles dans lesquelles on se rend aujourd’hui sans masque, sans distance, en se faisant des bises et des poignées de main !

Un Caillou préservé de la pandémie, mais au prix de restrictions fortes aux vols internationaux et d'une quatorzaine obligatoire. La préparation de la rentrée a dû composer avec ces contraintes, notamment pour l'arrivée de nouveaux enseignants. 


- Autre contrainte d'avant rentrée liée à une question de transport : la grosse panne subie par le Betico, qui a compliqué les déplacements entre la Grande terre, l'île des Pins, Lifou et Maré.

 


- N'oublions pas les difficultés traversées par l'enseignement privé, notamment protestant.


Une illustration, entre autres, dans ce reportage à Canala :

 


- Et puis les soubresauts sociaux, économiques et politiques de ces derniers mois en Nouvelle-Calédonie ne peuvent que planer au-dessus de ce début d'année. Le brûlant dossier «usine du Sud» reste en attente de solutions. Ce qui pouvait laissait craindre des blocages routiers, par exemple. Pour l'instant, la rentrée y a échappé.

On peut aussi relever qu'elle a lieu sur fond de renouvellement du gouvernement, tombé au début du mois et réélu mercredi.


La logistique

- Vue la crise sanitaire, et de ses effets en termes d'approvisionnement, les Calédoniens ont pris de l’avance sur les achats de fournitures scolaires. Et de plus en plus, c’est l’achat par liste qui est privilégié par les parents.

Des courses de rentrée marquées par les écarts de prix entre les commerces. Ils peuvent aller du simple au triple selon les magasins, d'après les chiffres collectés par l’observatoire du prix et des marges.


- Autre casse-tête, la problématique du transport scolaire. Pas de règles établies, chaque collectivité ou institution gère selon ses contraintes. 

 

- Mentionnons aussi ce changement qui n'est pas passé inaperçu chez les parents des écoliers nouméens : une augmentation de tarif pour la cantine et la garderie scolaire. Par ailleurs, il est désormais demandé une participation des famille pour les demi-pensionnaires boursiers. Et la mairie de Nouméa a pris des mesures face aux impayés.

 

L'université

Prérentrée 2021 à l'antenne de Koné de l'UNC, université
Pré-rentrée 2021 à l'antenne Nord de l'université. ©NC la 1ere

L'université de Nouvelle-Calédonie a déjà fait la sienne, de rentrée. Dès le 8 février pour une partie des étudiantes et étudiants. Mais celles et ceux de l'antenne Nord reprenaient ce lundi, à Koné. Une reprise marquée par une hausse des effectifs. A cause de la pandémie et de la fermeture des frontières, beaucoup de jeunes ont fait le choix de rester pour faire leurs études. 

 

 

Le calendrier

Vacances :

  • du samedi 3 au dimanche 18 avril;
  • du samedi 5 au dimanche 20 juin;
  • du samedi 7 au dimanche 22 août
  • du samedi 9 au dimanche 24 octobre;
  • et grandes vacances à partir du samedi 18 décembre.

Mercredis pédagogiques
En province Sud :

  • animation pédagogique les mercredis 31 mars, 19 mai, 30 juin, 25 août et 6 octobre ;
  • conseil de cycle les mercredis 3 mars, 28 juillet, 15 septembre, 17 novembre et 1er décembre.

En province Nord, secteur Nord (Hienghène, Touho, Poindimié, Ponérihouen, Koumac, Kaala Gomen, Poum, Ouégoa, Pouébo):

  • animation pédagogique les mercredis 3 mars, 28 avril, 26 mai, 21 juillet et 22 septembre;
  • conseil de cycle les 24 mars, 30 juin, 1er septembre, 10 et 24 novembre. 

En province Nord, secteur Sud (Houaïlou, Kouaoua, Canala,Voh, Koné, Pouembout, Poya):

  • animation pédagogique les mercredis 10 mars, 5 mai, 2 juin, 28 juillet et 29 septembre;
  • conseil de cycle les 24 mars, 30 juin, 1er septembre, 10 et 24 novembre.

En province îles, à Lifou :

  • animation pédagogique les mercredis 3 et 31 mars, 5 et 26 mai, et 7 juillet;
  • conseil de cycle les 24 mars, 2 juin, 8 septembre, 10 novembre et 1er décembre.

En province îles, à Maré :

  • animation pédagogique les mercredis 10 mars, 21 avril, 12 mai, 23 juin et 21 juillet;
  • conseil de cycle les 24 mars, 2 juin, 8 septembre, 10 novembre et 1er décembre.

En province îles, à Ouvéa :

  • animation pédagogique les mercredis 17 mars, 28 avril, 19 mai, 30 juin et 28 juillet;
  • conseil de cycle les 24 mars, 2 juin, 8 septembre, 10 novembre et 1er décembre.