Nouvelles modalités de voyage entre l'Outre-mer et l'Hexagone à compter du 4 octobre

coronavirus
tests covid Orly
©Arthur Nicholas Orchard / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Le ministère des Outre-mer vient d'indiquer de nouvelles modalités pour les voyages entre l'Outre-mer et l'Hexagone à partir du 4 octobre. Principal changement : la fin de l'obligation de tests pour les personnes vaccinées qui arrivent dans les territoires ultramarins.

Légère respiration pour les voyages depuis et vers les Outre-mer. Ce vendredi 1er octobre, le ministère des Outre-mer a précisé les nouvelles modalités de déplacement en Outre-mer, annonçant notamment la fin des tests PCR pour les voyageurs vaccinés en provenance de l'Hexagone.

Pour les voyageurs qui arrivent d'autres pays, un test PCR est néanmoins exigé si ces territoires sont classés "orange" ou "rouge". Cela s'applique pour la Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, la Martinique, la Guyane, La Réunion, et Mayotte. En Nouvelle-Calédonie, que l'on soit vacciné ou non, un test reste obligatoire pour les personnes majeures et chaque voyage est suivi d'une quarantaine, à l'issue de laquelle il faudra se refaire tester. Un protocole sanitaire spécifique est également mis en place à Wallis-et-Futuna avec tests avant embarquement et arrêtés de quarantaine. Enfin en Polynésie, où les tests restent obligatoires pour les voyageurs même en provenance de l'Hexagone, un isolement de sept jours est prévu pour les voyageurs venus de pays classés "rouge". La règle est similaire à Saint-Pierre et Miquelon où seuls les arrivants de l'Hexagone sont exemptés de tests.

Néanmoins, "le régime des motifs impérieux" reste en place et est "fonction de la situation locale". Il concerne tous les voyageurs pour Wallis et Futuna, la Guadeloupe et les îles du Nord, la Martinique, la Guyane, La Réunion, Mayotte et la Nouvelle-Calédonie. Pas de motif impérieux en revanche pour se rendre en Polynésie si l'on est vacciné, tout comme à Saint-Pierre et Miquelon, sauf pour les voyageurs venus de pays en zone rouge. 

Le point territoire par territoire sur les mesures en place à la date du 1er octobre 2021 :