outre-mer
territoire

L'ouragan Jerry va passer entre 150 et 250 km au nord de Saint-Martin

cyclones saint-martin
Jerry
Prévision de la trajectoire de Jerry selon le NHC ©NHC
Saint-Martin et Saint-Barth devraient être relativement épargnés par l'ouragan Jerry, qui doit passer à une distance comprise entre 150 et 250 km au nord des deux îles entre vendredi et samedi, même si des orages et des vents importants sont prévus, a annoncé la préfecture.
Le passage de Jerry au plus près des Iles du Nord, se produira dans la nuit de vendredi à samedi, précise la préfecture, qui a déclenché la vigilance orange fortes pluies et orages, ainsi que les vigilances jaune mer dangereuse à la côte et vents violents.
    

Eviter de se déplacer

La préfecture recommande aux habitants d'éviter de se déplacer à pied ou en véhicule à partir de 17h vendredi (22H à Paris), même si "aucune mesure contraignante" n'est envisagée. Dans la partie hollandaise de l'île de Saint-martin, "le gouvernement de Sint Maarten a décidé la fermeture anticipée des activités périscolaires à compter de 14h et a laissé la possibilité aux commerces de fermer plus tôt", précise toutefois la préfecture dans un communiqué.
 

Des averses    

Saint-Martin se relève tout juste du passage de l'ouragan Irma de catégorie 5, qui a tué 11 personnes en septembre 2017, et endommagé 95% du bâti de l'île et de sa voisine Saint-Barth. La préfecture précise que "des averses pluvio-orageuses" devaient débuter vendredi en fin de journée, mais que "le plus gros des effets est attendu en milieu de nuit et tôt samedi matin". Les conditions de mer vont se dégrader samedi "avec l'arrivée d'une houle d'est-nord-est" générée par l'ouragan.
  

Rafales de 70 à 90 km/h

"Les vents les plus forts resteront à l'écart de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy mais des rafales de 70km/h à 90km/h sous averses sont probables", ajoute la préfecture. La collectivité de Saint-Martin a rappelé que les abris cycloniques sont ouverts au public en cas de vigilance rouge, mais qu'il n'était "pas exclu d'ouvrir certains abris si des personnes devaient être sinistrées par des inondations". Elle a intensifié le ramassage des encombrants, sensibilisé les commerces et restaurant en bord de plages, demandé la sécurisation des chantiers privés, et mis en place un dispositif d'information de la population par mégaphone.   
 

Deux ans après Irma

A Saint-Martin, la population avait commencé mercredi à acheter bâches, petites gazinières, lampes de torche, piles, et surtout packs d'eau. Deux ans après l'ouragan Irma, Saint-Martin, qui concentre une population plus précaire que Saint-Barth, des bâtiments sont toujours abandonnés, des toitures bâchées et certains habitants encore en grande difficulté.
 
Publicité