Des parlementaires de Mayotte pour la première fois reçus à Moroni

politique
Mansour Kamardine
©Jacques Demarthon/AFP
Trois parlementaires mahorais ont été "reçus officiellement en tant que tels" pour la première fois à Moroni vendredi et samedi, à l'occasion de la réunion de la Commission mixte France-Comores, a annoncé dimanche Mansour Kamardine, député LR de Mayotte.
La rencontre, à laquelle ont "pleinement et officiellement participé", "de l'ouverture à la fermeture" la députée LREM Ramlati Ali et le sénateur Abdallah Hassani (DVG), s'est conclue sur la nécessité d'un "renforcement de la coopération bilatérale et régionale" des deux pays.

Franchise et cordialité

Évoquant une "avancée notable et le signe manifeste de l'évolution des positions des autorités comoriennes vis-à-vis de la partie française de l'archipel", M. Kamardine a reconnu dans un communiqué que "la pleine reconnaissance de la francité de Mayotte" prendrait néanmoins "du temps".

S'il a souligné "la franchise et la cordialité" des échanges, il a souhaité que s'enclenche "un cercle vertueux vers la résolution du différend territorial". Il s'est réjoui de "la décision de réunir, au niveau ministériel, avec la participation des élus du département de Mayotte, au 1er trimestre 2018, le Haut conseil paritaire franco-comorien (HCP)".

Le Haut conseil paritaire franco-comorien

Lors de cette réunion, seront notamment abordées "l'intégration institutionnelle du 101ème département français dans son environnement régional, en particulier dans la Commission de l'Océan indien (COI)" et "l'intégration des sportifs mahorais aux Jeux des Îles de l'Océan indien".

Située à 8.000 km de Paris, Mayotte est la seule île de l'archipel des Comores qui, au moment du référendum d'indépendance de 1975, a décidé de rester dans le giron de la France, l'ancienne puissance coloniale.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live