outre-mer
territoire

Pas d'adhésion à la Fifa pour les ligues régionales Outre-mer, mais des infrastructures rénovées, déclare Braillard

sport
Assemblée nationale
Vue de l'Assemblée nationale ©AFP
Les ligues de football de Guadeloupe, Guyane, Martinique et Saint-Martin ne pourront pas adhérer individuellement à la Fifa, comme elles le demandaient, a affirmé mardi le secrétaire d'État aux sports Thierry Braillard, qui a promis un "plan exceptionnel de rénovation des infrastructures" Outre-mer.
Le ministre était interrogé ce mardi à l'Assemblée nationale par le député de Martinique Alfred Marie-Jeanne (Gauche démocrate et républicaine) sur la demande des quatre fédérations d'adhérer à la Fifa pour notamment "remédier aux fortes restrictions à l'accès international", "permettre l'octroi de ressources financières plus conséquentes", et "avoir un rayonnement plus en rapport avec les résultats sportifs obtenus dans le cadre de la Concacaf (Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes).
           
Mais "l'article 11 du statut de la Fifa reconnaît comme membre une seule association par pays", a répondu Thierry Braillard. "C'est la raison pour laquelle, riches de ces territoires, c'est la France qui est membre de la Fifa". De même, "la Fédération française de football, qui a une délégation de service public, reconnaît dans ses statuts l'unité territoriale de la France et la République une et indivisible. Les ligues régionales ultramarines sont membre de la Fédération française de football et des joueurs ultramarins sont membres de l'Équipe de France", a rappelé le secrétaire d'État, citant les attaquants d'origine guadeloupéenne Kingsley Coman et Anthony Martial, ou la capitaine de l'équipe de France Martiniquaise Wendie Renard.

REGARDEZ la question du député Alfred Marie-Jeanne et la réponse du ministre Thierry Braillard 


Le secrétaire d'État a annoncé que la Fédération française de football allait mettre en oeuvre "un plan spécifique pour aider encore plus les ligues ultramarines de football", tandis que le gouvernement avait décidé "de mettre en place un plan exceptionnel de rénovation des infrastructures sportives des Outre-mer", lors du prochain conseil d'administration du Centre national pour le développement du sport. "Les sportifs ultramarins apportent énormément au sport français", a-t-il reconnu.
Publicité